Opera News

Opera News App Download

Meeting de l'opposition ivoirienne: les deux discours offensifs qui font couler assez d'encre

BemaAboubacarCoulibaly
By BemaAboubacarCoulibaly | Opera News Côte d’Ivoire
Published 19 days ago - 25768 views

L'opposition ivoirienne s'est réunie le samedi 10 octobre au stade Félix Houphouët-Boigny pour protester contre le troisième mandat d'Alassane Ouattara et exiger une réforme du processus électoral. Lors de ce meeting, deux discours offensifs ont retenu l'attention de tous et font couler assez d'encre. Il s'agit des interventions des Ministres Mabri Toikeusse et Marcel Amon Tanoh.


Au lendemain du meeting de l'opposition qui sans aucun doute donnera un autre sens à la vie politique ivoirienne, deux discours offensifs retentissent encore dans l'enceinte du stade Félix Houphouët-Boigny et suscitent des réactions de toute part. Il s'agit des discours de deux anciens collaborateurs du président sortant SEM Alassane Ouattara que sont les ministres Marcel Amon Tanoh et Albert Mabri Toikeusse.

Faisant sien le mot d'ordre de désobéissance civile lancé lors d'une rencontre à la maison du PDCI-RDA, Marcel Amon Tanoh a tenu un discours on ne peut plus offensif contre le président Alassane Ouattara. << Il a peur de la Côte d'Ivoire de la majorité, la Côte d'Ivoire plurielle>>, a-t-il lancé d'entrée, avant de chauffer à blanc la foule, avec des propos mobilisateurs et appelant les militants à exprimer haut et fort leur volonté de tourner la page sans crainte. Il faut le dire, le discours totalement imposant de cet homme de silence et de l'ombre , proche collaborateur d'Alassane Ouattara pendant 30 ans est suffisamment expressif pour passer inaperçu. Sur la blogosphère ivoirienne, le discours fait débat. Si certains y voient, l'indicateur d'un profond malaise entre Alassane Ouattara et ses anciens alliés, tous ensemble aujourd'hui contre lui, d'autres le qualifient de tous les noms d'oiseaux. Une chose est sûre, l'éloignement de l'ancien ministre des affaires étrangères du président Alassane Ouattara en dépit même de leurs longues années d'étroites collaborations, est assez significatif dans le marigot politique ivoirien.

Rendant hommage aux différents leaders politiques présents comme absents, le Ministre Albert Mabri Toikeusse a laissé entendre devant de nombreux militants réunis pour la circonstance que << nous sommes ici pour dire aux tenants de ce pouvoir, que la Côte d'Ivoire existait avant eux, et continuera d'exister après eux. Chers compatriotes, notre pays est à un tournant décisif de son histoire, que ceux qui n'ont pas compris cela sachent que c'est notre destin et l'avenir de nos enfants qui est en jeu. >> à lancé le Ministre Mabri Toikeusse sous les acclamations des nombreux militants, précisant que " nous devons dire non au troisième mandat illégale>> a-t-il conclu.

Les observateurs de la scène politique ivoirienne se veulent clairs et précis: la volonté affichée par les ex-alliés d'Alassane Ouattara de l'affronter publiquement, est révélatrice d'un certain mal-être au sein du parti du président. Une chose est claire, et cela ne fait l'ombre d'aucun doute: la confiance est rompue. Si en 2010, avec les mêmes leaders, Alassane Ouattara s'était dressé contre Laurent Gbagbo, aujourd'hui, en 2020, Laurent Gbagbo et les mêmes alliés d'hier de Ouattara se dressent contre lui.


Bema Aboubacar...

Content created and supplied by: BemaAboubacarCoulibaly (via Opera News )

Tags:      

Alassane Ouattara Marcel Amon Tanoh
Opera News is a free to use platform and the views and opinions expressed herein are solely those of the author and do not represent, reflect or express the views of Opera News. Any/all written content and images displayed are provided by the blogger/author, appear herein as submitted by the blogger/author and are unedited by Opera News. Opera News does not consent to nor does it condone the posting of any content that violates the rights (including the copyrights) of any third party, nor content that may malign, inter alia, any religion, ethnic group, organization, gender, company, or individual. Opera News furthermore does not condone the use of our platform for the purposes encouraging/endorsing hate speech, violation of human rights and/or utterances of a defamatory nature. If the content contained herein violates any of your rights, including those of copyright, and/or violates any the above mentioned factors, you are requested to immediately notify us using via the following email address operanews-external(at)opera.com and/or report the article using the available reporting functionality built into our Platform

COMMENTAIRES

Voir tous les commentaires

VOUS AIMEREZ