Sign in
Download Opera News App

 

 

Kabran Appiah : ''Si Ouattara est tant populaire, il n’a pas à avoir peur du retour de Gbagbo''

Au cours d’un entretien exclusif qu’il nous a accordé mercredi 21 avril 2021, l’ex-ministre Kabran Appiah, président du parti, La Ligue des Mouvements pour le Progrès (LMP) se prononce sur les propos du chef de l’Etat Alassane Ouattara relatifs au retour de son prédécesseur Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé en Côte d’Ivoire.

« Nous sommes quelques-uns à scruter de très près ce que dit M. Ouattara. Ce n’est pas par esprit de défiance que je le dis mais on ne peut pas faire confiance à Ouattara à priori. Je n’ai qu’une confiance modérée en ses propos pour les avoir trahis lui-même plusieurs fois. Pour le reste, regardons bien. M. Ouattara ne fait pas un cadeau.

Il ne fait que donner suite à une décision internationale qui s’impose à la Côte d’Ivoire sur le plan juridique. Il s’est dépêché d’aller fabriquer des condamnations sur faits et abusive. Quand on dit ‘‘Gbagbo’’ a braqué la Banque Centrale des États de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO), cela me fait rigoler. On parle bien de BCEAO et de braquage et c’est de Gbagbo qu’on parle ?

Les gens qui ont braqué la BCEAO, on les connaît. On sait comment l’argent a été distribué. C’est de notoriété publique. Gbagbo Laurent a pris les mesures qu’il fallait pour la continuité de l’Etat. Nul n’a pu démontrer le contraire. Non seulement la BCEAO ne s’est pas plaint, aucune banque n’a porté plainte parce qu’elles n’ont connu aucun préjudice. Qu’on arrête. Je crois que M. Ouattara est au bout d’un cycle. Celui où il fallait à tout prix empêcher l’opposition d’exister.

Est-ce qu’il est maintenant conscient qu’il doit vivre avec. Je l’espère en tant que politiste. La politique ne devrait être un pugilat, y compris par la guerre. Elle peut devenir un jeu. Si Ouattara est tellement populaire, il n’a pas à avoir peur de l’arrivée de Gbagbo Laurent qui l’est aussi. Peut-être Ouattara est plus populaire que Gbagbo. Laissez donc le peuple ivoirien en juger. Le reste, c’est la politique. Le fait qu’il ne parle pas de ces condamnations, c’est que lui-même, sait qu’elles sont ridicules et anachroniques par rapport à l’état actuel du débat en Côte d’Ivoire. Ces condamnations sont anachroniques.

Qu’il veuille bien les retirer de la façon qui lui conviendra, je suis de ceux qui ne feront pas de coquetterie par rapport à façon dont M.Ouattara va effacer ce qui n’aurait jamais dû avoir, c’est-à-dire une condamnation de Gbagbo pour avoir fait son devoir. Après l’acquittement mondialement retentissant, il apparaîtrait comme étant un mauvais joueur. Il le sait lui-même. »

 

Propos recueillis par Cyrille NAHIN

Content created and supplied by: Cyrille_NAHIN (via Opera News )

alassane ouattara charles blé kabran appiah laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires