Sign in
Download Opera News App

 

 

Lakota / 800 projets C2D2 : Dja-Blé, "Toutes les sous-préfectures de Lakota n’ont pas été choisies"

Ki

Plusieurs dizaines de jeunes. Des femmes et des hommes, dont une forte proportion de personnes, vivant avec handicap ont pris part, dans une ambiance bon enfant, mercredi, à la phase de démarrage de l’enrôlement de potentiels candidats au C2D2-Emploi, à la préfecture de Lakota. Le directeur général adjoint de l'administration du reste, coordonnateur de l’équipe projet au sein du conseil régional, M. Anon Beda Gabin a ouvert le grand oral du jour par une explication documentée sur le C2D2-Emploi, financé par l’Agence Française de Développement (AFD) dont l’objectif affiché, est de donner des activités génératrices de revenus à 820 jeunes des trois départements du Loh-Djiboua : Divo, Guitry et Lakota.

La 3e vice-présidente du conseil régional, Mme Coulibaly Salimata, native de la sous-préfecture de Goudouko (Lakota) a exhorté particulièrement les femmes à saisir la chance que leur offrent les projets C2D2 pour se faire respecter par leurs maris par la pratique d'activités à revenus fiables. Elle a promis de suivre particulièrement les candidats qui seront sélectionnés dans la localité. « Faites en sorte que Lakota soit premier » leur a lancé Mme Coulibali en guise de défi. La même trompette a été embouchée par le délégué local du Conseil national des jeunes de Côte d’Ivoire (CNJCI), M. Coulibali Ibrahim. La variante, c'est qu'il a fait savoir aux jeunes, de ne pas querir son intervention dans l’octroi des projets. « Si tu es méritant, tu seras retenu » leur a-t-il indiqué.

Le président du conseil régional, M. Dja-Blé Joseph a clarifié que « pour cette première phase, en raison des exigences du partenaire financier et par souci d’efficacité, il était difficile de déployer le projet sur toute l’étendue du territoire régional. » Ainsi, pour le département de Lakota et Zikisso, les communes de Lakota et Zikisso et les sous-préfectures de Lakota, Goudouko, Niambézaria et Zikisso ont été choisis. « Je voudrais rassurer mes parents des sous-préfectures de Djidji et de Gagoré que je ne les ai pas oubliés. Vos localités seront couvertes par les projets à venir, notamment le C2D3 qui s’exécutera l’année prochaine » les a rassurés le président du conseil régional. Pour le secrétaire général de préfecture de Lakota, M. Kohué Djédjé Marcellin qui présidait cette cérémonie, « à terme, Lakota doit être un grenier économique agricole. » Ce faisant, il a appelé les jeunes de Lakota à « sortir des bagarres inutiles » en les exhortant à ne point boycotter cet enrôlement. 

Cassin

Content created and supplied by: AbelCassin (via Opera News )

lakota

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires