Sign in
Download Opera News App

 

 

Affaire Mamadou Coulibaly : Paul Agoubli dénonce l'attachement de la presse aux scandales et crises

L'affaire de la démission du professeur Mamadou koulibaly à la tête de la mairie d'Azaguié continue d'alimenter les débats. À juste titre , Docteur Paul wil-Ademon kouadjané Agoubli, enseignant à l'université de Cocody (département des Lettres) et très proche de l'ancien président de l'Assemblée nationale, dénonce le trop grand attachement de la presse ivoirienne aux scandales et aux crises qu'au débat public.


(Image web)

En effet , très attendu sur le plateau de NCI , pour participer au débat au sujet de la démission de son mentor qui fonde la une de l'actualité politique de la semaine du jeudi 19 Août 2021, L'intellect a brillé par son absence. Ainsi , dans une publication sur sa page Facebook ce lundi 23 Août, il donne les raisons fondamentales de cette absence, et par la suite attire l'attention de l'opinion publique sur le désintérêt de certaines grandes figures des médias ivoiriens quant à au débat public.Premièrement, a-t-il souligné n'avoir reçu l'autorisation du professeur Mamadou Koulibaly donnant droit de participation au débat en son nom. Ce qui aurait donné aux différents téléspectateurs de comprendre les motivations profondes d'une telle démission.

(Image web)

Deuxième , a-t-il fait savoir le désintérêt d'une partie de la presse ivoirienne sur le renouvellement de la parole et de la pensée dans l'espace public , mais contrairement très attachée au scandales et aux crises ( Le Buzz). Selon le Docteur Agoubli , cet état de fait participe gravement à la déconstruction du débat intellectuel et de la raison critique.

<<Aux animateurs des medias de Côte d'Ivoire, je dis ma tristesse, en tant qu'intellectuel, universitaire et politique, que, d'une part, le désir de renouvellement de la parole et de la pensée dans l'espace public ne les intéresse pas tellement ; et que, d'autre part, ils soient si attachés à l'actualité des scandales et des crises. Une déformation du métier dit-on. Mais quel risque pour la construction de notre société doublement prise à défaut par la crise des savoirs et de la raison critique !>> Souligne t-il.

Toutefois, le cas MK qui a animé les échanges ce dimanche est un espoir dans la mesure où il jette les bases nécessaires à l'appréhension du fond du statut de Maire et sur les conditions de réalisation la décentralisation.

GMKOUAKOU.

Content created and supplied by: Gmkouakou (via Opera News )

mamadou koulibaly paul agoubli

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires