Sign in
Download Opera News App

 

 

Politique : à l'ONU, la Russie protège les pays africains, la preuve

L'ONU, organisation des nations unies est à n'en point douter la plus grande organisation internationale au monde. Depuis sa création en 1945, l'ONU a cinq membres permanents avec le droit de véto.

Ce sont : la Chine, la France, la Russie, le Royaume-Uni et les États-Unis d'Amérique.

Selon une publication parue sur fr.sputniknews.com, un manque de diversité géographique, et notamment la composition déséquilibrée des comités des sanctions dans les pays africains de l’Organisation des Nations unies, a été reproché par la Russie, qui bloque leur travail depuis plusieurs semaines. Selon l'ambassadeur adjoint russe à l'Onu cité par l’agence Reuters, certains experts proposés dans ces comités ne répondent pas aux critères d'impartialité et d'indépendance. Il a été souligné que le nombre d’experts occidentaux est dominant dans ces comités.

La Russie juge que cette composition déséquilibrée affecte le travail des comités sur place. Ainsi, l'approbation d'un certain nombre de comités ou d'experts individuels à l'initiative de la Russie reste à l'examen.

De ce fait, depuis quelques semaines, des experts de l’Onu faisant partie de ces comités en Centrafrique, en République démocratique du Congo, au Mali et au Soudan du Sud sont au chômage technique.

Les membres des comités des sanctions de l’organisation sont chargés de contrôler les embargos sur les armes. Ils ont aussi le pouvoir de proposer des sanctions contre des personnalités.

Ce récit montre que la Russie protège bien les pays africains pour lesquels le conseil de sécurité est prompt à prononcer sanctions et ambargos.

Content created and supplied by: yakouser (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires