Sign in
Download Opera News App

 

 

Rivalité Gbagbo-Affi :"Gbagbo devra se retirer du FPI ou faire allégeance à la Direction du parti"

Dans le camp d'Affi Nguessan, on s'agace de l'attitude de plus en plus défiante de l'ancien président de la république, Laurent Gbagbo, par ailleurs, fondateur du Front Populaire Ivoirien (FPI).

Revenu d'exil le 17Juin dernier, le prédécesseur d'Alassane Ouattara monopolise l'actualité politique. De ses attaques tantôt ouvertes, tantôt voilées contre son successeur à ses ambitions politiques à polémique et ses déboires conjugaux, Laurent Gbagbo fait monter le mercure de l'actualité.

Mais au-delà de cet activisme débordant qui tend à éteindre ses adversaires, ce qui fâche le plus au niveau de la direction de la branche légale du FPI, dirigée par Pascal Affi Nguessan, c'est l'audace de l'ex chef d’état, qui se relance sur la sphère politique avec le statut de président du FPI.

L'incident de ce Vendredi 09 Juillet, lors de la guerre des communiqués entre le FPI-GOR, qui présentait Laurent Gbagbo comme le président du FPI, et la réplique du camp Affi, invitant l'auteur du communiqué, Assoa Adou, à "rectifier dans les meilleurs délais" cette formulation, perçue comme une provocation, a déterré la hache de guerre entre les deux camps rivaux.

Ce Samedi 10 Juillet, alors que l'ex chef d’état, était en visite à Daoukro, toujours avec la casquette de président du FPI, un partisan de Pascal Affi Nguessan, a pondu une contribution virulente à l'encontre l'ancien chef d'état.


Ce post relayé sur la page Facebook d'Alfred Guemene, proche d'Affi Nguessan, et signé d'un certain Guy Roger Yro Hiro, est assez révélateur des conflits de position qui agitent probablement le sérail de l'ancien premier ministre, face à l'attitude de Laurent Gbagbo.

Sans s'encombrer de fioritures, l'auteur du texte suggère : "Guillaume Soro n’étant pas d’accord avec la politique du président du RHDP-RDR est allé créer son parti bien qu’il était un acteur important dans l’arrivée du RHDP au pouvoir. Anaky KOBENAN, n’étant pas en accord avec la direction du parti est allé crée son parti bien qu’il fait parti des membres fondateurs du Front populaire Ivoirien. KABLAN duncan est parti du RHDP bien qu’il est membre fondateur du RHDP. Donc Si GBAGBO n’est pas D’accord avec la direction du Front populaire Ivoirien, soit il part créer un autre parti comme Guillaume Soro et ANAKI KOBENAN où il s’aligne à la décision de la direction du parti...".

Selon lui, "le président Affi qui a fait de la réconciliation Nationale sa prioritée demande que le président Gbagbo exprime clairement son souhait et qu’à l’issue d’un congrès, il soit porté à la tête du parti mais si ce n’est pas le cas, Gbagbo devra se retirer du Front populaire Ivoirien ou faire allégeance à la Direction du parti".

Aussi irréaliste que puisse paraître cette proposition, elle dissimule néanmoins les profonds désaccords qui plombent l'ex parti présidentiel qui s'achemine fatalement vers une crise irrémédiable à l'issue incertaine.

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

camp d'affi nguessan laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires