Sign in
Download Opera News App

 

 

Jean Louis Billon (député de Dabakala) : « avoir un Président aussi diminué est pour ma part dommage »

Amadou Soumahoro, le Président de l’assemblée Nationale sortant a été réélu ce mardi 30 mars 2021 pour siéger au perchoir du parlement ivoirien. Si, dans le camp du parti au pouvoir, on savoure cette victoire, un grand nombre de parlementaires restent inquiets quant à la santé du PAN.

C’est fait, le Rassemblement des Houphouetistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP) a conservé la présidence de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire. Mais avec quel candidat ? Ce n’est un secret pour personne en Côte d’Ivoire. L’état de santé du Président de l’Assemblée nationale est préoccupante.

Les plus sceptiques des Ivoiriens sont allés jusqu’à l’annoncer pour mort. Heureusement, à quelques jours des élections législatives, le député de la circonscription de Séguéla est revenu de la Turquie sur les deux pieds, mais très amaigri. Tous les Ivoiriens s’inquiètent pour la santé d’Amadou soumahoro. Sauf au RHDP où aucun autre cadre n’a été trouvé capable de briguer la présidence de l’Assemblée Nationale, au point de mettre en péril la vie du fils de feu Losseni Soumahoro. Selon Jeune Afrique, « Tout s’est joué mardi en fin de journée, quand les députés Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) ont été reçus au palais par le chef de l’État. C’est en effet à l’issue de cette rencontre qu’un consensus a été trouvé autour d’Amadou Soumahoro. "

Mais comme on le dit en Afrique, c’est le coq qui a son corps qui sait qu’il sue. Ce qui veut dire le Président Amadou Soumahoro seul qui maîtrise mieux mon état de santé. Selon une source, c’est le successeur de Guillaume Soro, lui-même qui a rassuré le Président Alassane Ouattara qu’il pouvait tenir la barre. Sinon, il aurait pu suivre l’exemple de l’ex-Premier Ministre japonais. En effet, le 28 août 2020, le Premier ministre japonais Shinzo Abe, dont les visites à l'hôpital ont alimenté les rumeurs sur sa santé, a annoncé lors d'une déclaration qu'il démissionnait pour raisons de santé. Quoiqu’il en soit, au sein de l’assemblée nationale, plusieurs députés à l’instar de Jean Louis Billon, sont inquiets.

« L’assemblée Nationale est le pouvoir législatif. Et avoir un Président aussi diminué aujourd’hui est pour ma part dommage. Je tenais à le dire parce que c’est la première fois que nous allons commencer une législature avec un Président qui est malade. Il aurait dû avoir la hauteur de ne pas se présenter et laisser un autre candidat y aller. Mais bon c’est la démocratie, c’est le choix du RHDP. Nous allons faire avec », regrette le député de Katiola, avant d’ajouter « ce que nous comptons faire, défendre tout le temps l’intérêt général et la bonne gouvernance. » Les choses sont faites et l’Assemblée Nationale doit fonctionner pour le vote des lois. Alors il ne reste plus qu’à prier le bon Dieu pour que la santé du PAN s’améliore chaque jour pour qu’il puisse tenir les rênes du parlement ivoirien.

Eugène YOBOUET

Content created and supplied by: Eugy_Yobouet (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires