Sign in
Download Opera News App

 

 

Législatives : Lida Kouassi Moïse parle aux élus RHDP du Loh Djiboua

En tournée dans le Lôh-Djiboua, le week-end dernier, Moïse Lida Kouassi a lancé un appel aux députés RHDP de Lakota et de Divo de s'apprêter à dégager le 6 mars. Selon le vice-président du FPI, bientôt, Kouyaté Abdoulaye député de Lakota et Famoussa Bamba, député de Divo commune ne représenteront plus les peuples du Lôh-Djiboua à l'Assemblée nationale. " Le FPI et le PDCI unis vont mettre fin à cette comédie qu'on sert aux peuples de Lakota et de Divo juste pour se donner une majorité", a insisté Lida Kouassi à Lakota et à Guitry le samedi 9 janvier puis à Divo le dimanche 10 janvier. L'ancien ministre de la Défense dit que ces élus RHDP sont des députés par défaut. Ils occupent les sièges de Lakota et de Divo parce que le FPI n'avait pas participé aux élections législatives d'après crise postélectorale de 2010-2011.


. Il est donc temps que le RHDP libère les lieux occupés en l'absence du maître des lieux, le parti de Laurent Gbagbo. Blaise Lasme de la Jeunesse du FPI, fils d'Agboville, abonde dans le même sens. « Bictogo ne sera plus le porte-parole du peuple d'Agboville. Il est là par défaut car nous avons refusé de participer à toutes les élections. Cet état de fait doit être rapidement corrigé", dit-il.

Les "tabourets" à l'Assemblée nationale étant des postes électifs, il appartiendra aux électeurs de les leur arracher. Pour Ahoua Don Mello, cadre FPI, si l'alliance PDCI-FPI fonctionne bien dans ces localités.

Content created and supplied by: JeanChristoph (via Opera News )

Divo FPI Lakota Lida Kouassi RHDP

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires