Sign in
Download Opera News App

 

 

Blaise Lasm (parti de Gbagbo) : « Fini la résistance, on doit s'inscrire dans la reconquête. »

Dans une déclaration dont copie nous est parvenue, Blaise Lasm, secrétaire national à l’organisation de la jeunesse de l’ex-Front populaire ivoirien (JFPI), se prononce, depuis Agboville, sur les nouvelles aptitudes qui doivent accompagner le parti de Gbagbo dans la reconquête du pouvoir d’Etat.

Au cours de l’Assemblée générale de clôture des activités des fédérations JFPI de la région de l’Agneby Tiassa, Blaise Lasm a affirmé haut et fort que les habitudes doivent changer parce que le camp Gbagbo a fini la résistance qui, dit-il, a été un franc succès.

Les projets et actes de Laurent Gbagbo

Pour Blaise Lasm, les adversaires politiques de Laurent Gbagbo l’ont certes combattu mais combattu également ses projets et actions dont l’Assurance Maladie Universelle, la décentralisation effective, la transparence dans la gestion de la chose publique, la réforme des institutions. Le secrétaire national à l’organisation de la JFPI, tendance Gbagbo, cite également la gestion des filières agricoles par les paysans, le budget sécurisé, l’appel à candidatures pour gérer les régies financières, l’augmentation des salaires des policiers, des magistrats, des enseignants, des médecins, du corps préfectoral, des agents des régies financières…

A l’en croire, les adversaires de l’ex-président ivoirien ont opté pour la dépendance vis-à-vis de l’Occident. C’est pourquoi, poursuit-il, la terreur de l’éviction de Laurent Gbagbo du pouvoir d’Etat, ne saurait gripper la machine de la reconquête du pouvoir d’Etat.

« Le Parti doit nécessairement évoluer pour faire corps avec le nouvel environnement qui est le sien. La culotte que tu as portée quand tu avais 5 ans ne peut plus te ''rentrer'' quand tu as 14 ans. Il faut t’adapter et mieux t’armer pour les défis futurs. C’est pourquoi, au-delà de la mise en place du nouveau Parti, nous devons refonder notre matrice et passer de la résistance à la reconquête. », fait-il savoir.

Enfin, Blaise Lasm appelle à la mobilisation les samedi 16 et 17 octobre prochains dans le cadre du congrès constitutif du futur parti politique de Laurent Gbagbo qui tiendra au Sofitel Hôtel Ivoire d’Abidjan. « La reconquête exige d’acquérir une nouvelle approche, une nouvelle mentalité et une audace renouvelée. On n’a pas d'autres choix que de reprendre le pouvoir d’Etat pour offrir une espérance nouvelle à un peuple ivoirien qui est désabusé. On a déjà un candidat qui s'appelle Koudou Laurent Gbagbo. Il nous faut maintenant une machine qui va nous accompagner pour qu'on reprenne le pouvoir et cette machine, c’est le nouveau parti qui est en train d'être mis en place. », conclut-il. 

 

Cyrille NAHIN

Content created and supplied by: Cyrille_NAHIN (via Opera News )

camp gbagbo laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires