Sign in
Download Opera News App

 

 

Mali: IBK démissionne, les militaires mutins appellent à une transition civile et à des élections


Le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, a annoncé dans la nuit de mardi à mercredi sa démission et la dissolution du Parlement suite à son arrestation plus tôt dans la journée par des soldats mutins. a annoncé rfi ce matin.


Tôt ce mercredi matin, sur la chaîne de télévision publique ORTM, les militaires mutins ont appellé à une transition politique civile conduisant à des élections et annoncent la création d'un Comité national pour le salut du peuple. Les militaires au pouvoir affirment par ailleurs que tous les accords internationaux seront respectés.


« Nous, forces patriotiques regroupées au sein du Comité national pour le salut du peuple (CNSP), avons décidé de prendre nos responsabilités devant le peuple et devant l'histoire », a déclaré sur la télévision publique ORTM, le porte-parole des militaires, le colonel-major Ismaël Wagué, chef d'état-major adjoint de l'armée de l'air.


Les militaires qui ont pris le pouvoir au Mali et poussé à la démission le président Ibrahim Boubacar Keïta déclarent vouloir mettre en place une,

« transition politique civile » devant conduire à des élections générales dans un « délai raisonnable » a encore déclaré le porte-parole.


Dans cette déclaration, Ismaël Wagué assure également que tous les accords internationaux seront bien respectés. Il précise enfin que des forces telles que la Minusma (force de l'ONU) ou encore Barkhane, le G5-Sahel et la force Takuba

« demeurent des partenaires pour la restauration de la stabilité ». « Tous les accords passés », notamment le processus d'Alger signé en 2015, seront respectés. 


[email protected]

Content created and supplied by: [email protected] (via Opera News )

Comité national Ibrahim Boubacar Keïta Mali ORTM

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires