Sign in
Download Opera News App

 

 

Centrafrique : un chef rebelle arrêté et remis à la CPI

Le 24 janvier 2021, Mahamat Said Abdel Kani aussi connu comme « Mahamat Said Abdel Kain » et « Mahamat Saïd Abdelkani » (« M. Said ») a été remis à la Cour pénale internationale (« CPI » par les autorités de la République centrafricaineRCA ») en raison d'un mandat d'arrêt de la CPI délivré sous scellés le 7 janvier 2019. M. Said est suspecté de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité présumés qui auraient été commis à Bangui (RCA) en 2013. Le Greffier de la CPI, M. Peter Lewis, a remercié les autorités de la République centrafricaine et de l'État hôte, les Pays-Bas, pour leur coopération lors de l'arrestation et de la remise de M. Said à la Cour.

Cette arrestation intervient au moment où la Centrafrique est en proie à une féroce rébellion qui menace régulièrement de prendre la capitale Bangui .en effet des groupes armés derrière qui l’on voit l’ancien président François Bozizé contestent la réélection du président   Faustin-Archange Touadéra,. Estimant que les violences n’ont pas permis à près de la moitié des inscrits sur la liste électorale  de prendre part au vote.  une chose est cependant certaine : les victimes des violences sont majoritairement civiles. Dès lors, on veut croire que l’arrestation de ce chef rebelle puisse doucher l’ardeur belliciste des chefs-rebelles ou de leurs parrains en vue l’apaisement sur le terrain.

Tché Bi Tché

[email protected]

Content created and supplied by: NISSIANAELLE (via Opera News )

CPI Centrafrique RCA » République centrafricaine

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires