Sign in
Download Opera News App

 

 

Avant l’enterrement d'Hamed, son fils révèle: «il savait que la mort pouvait survenir à tout moment»

C’est ce vendredi que le Premier Ministre Hamed Bakayoko sera inhumé à Séguéla. La dépouille mortuaire a foulé le sol du Worodougou ce jeudi. Dans l’élan des témoignages, son fils Karl Tidiane a révélé une autre dimension du défunt.

Hormis les hommages de la Nation et les témoignages des ministres Mamadou Touré et Goudou Koffi, les témoignages concernant Hamed Bakayoko insistent sur sa générosité. Mais celui de son fils Karl Tidiane indique clairement que le Premier Ministre ne craignait pas de mourir. « Il nous disait qu’il fallait garder à l’esprit la possibilité d’une mort rapide et brutale » révèle Tidiane.

À en croire le fils aîné d'Hamed Bakayoko, son géniteur était partisan d'une vie pleinement menée sans regret car il savait que la mort ne préviendrait pas. « (…) Il nous exhortait à vivre chaque instant pleinement sans regret comme il le faisait si bien d’ailleurs. Parce qu’il savait que la grande faucheuse pouvait survenir à tout moment. C’est exactement de cette manière que tu nous as quittés papa. Sans aucun signe, tu nous as tous doublés » témoigne le fils aîné du défunt.

Décédé le 10 mars dernier, Hamed Bakayoko sera conduit à son sépulcre ce vendredi après la prière musulmane de 13h. En plus des prières, Hamed Bakayoko recevra les hommages des différentes régions du pays avant son inhumation. 


Dégnimani Yéo


https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=126140812793667&id=100061932473665

Content created and supplied by: Dégnimani_Yéo (via Opera News )

Hamed Bakayoko Karl Tidiane

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires