Sign in
Download Opera News App

 

 

Laurent Gbagbo serait-il forclos pour diriger le nouveau Parti politique ?

De gros nuages planéraient-ils sur la direction du futur Parti politique pro -Gbagbo ?


Laurent Gbagbo serait-il frappé de forclusion pour diriger le futur parti politique pour lequel il est entrain de dépenser le maximum de son énergie ?

Même si théoriquement ses partisans sont rassurés qu'il n'y aura pas d'autres personnes que Laurent Gbagbo pour prendre le gouvernail du nouveau Parti , toutefois , compte tenu de certaines situations on est en droit de se demander qui dirigera le futur Parti politique des pro-Gbagbo ? Ou que l'ancien président ivoirien va-t-il créer la grosse surprise à son Congrès en confiant la direction du futur Parti à un homme de confiance de son sérail ?

En tout cas , il convient d'affirmer qu'à moins d'un cataclysme la tête du nouveau Parti ne sera que l'affaire de Laurent Gbagbo. A lui de la céder à son tour à une autre personne de son choix au cas où des obstacles se drésseraient sur son chemin .

Pour l'instant les supputations vont train chez les observateurs de la vie politique ivoirienne sur la question . Cependant, du côté des partisans de Laurent Gbagbo on ne spécule pas du tout sur ce sujet de la direction du futur Parti politique . Pour eux la question ne pose pas . C'est leur mentor Laurent Gbagbo et non une autre personne qui sera le porte étendard du nouveau Parti politique qui verra le jour à l'issue du Congrès constitutif des 16 et 17 octobre prochain .

Car " c'est lui qui incarne la vision de ses partisans " comme l'indiquait récemment son porte- parole Katinan Koné pour faire taire les hypothèses contraires .

Mais au-delà des émotions militantes , il est important de rappeler qu'à moins d'un règlement politique discret , Laurent Gbagbo serait toujours privé de ses droits civiques suite à sa condamnation dans l'affaire dite " casse de la BCEAO " à 20 ans de prison ferme , avec une amende de 329 milliards FCFA qu'il devrait payer solidairement avec ses ex- ministres et son ancien premier ministre co accusés et également condamnés dans cette affaire .

Il faut aussi rappeler que contrairement à ses co accusés Laurent Gbagbo ne serait pas parmi les 800 bénéficiaires de l'amnistie présidentielle de la crise postélectorale de 2010-2011 .

On se souvient que c'est au nom de cette affaire que Laurent Gbagbo a vu son nom rayé de la liste électorale de 2020 et a vu sa candidature rejetée au scrutin présidentiel de la même année .

On se demande si dans cette situation juridique dans laquelle il est englué , Laurent Gbagbo pourrait-il prétendre diriger un Parti politique en Côte d'Ivoire, à moins que l'ex-president ivoirien veulent se mettre dans une posture de défiance de la justice ivoirienne .

En tout cas, pour l'instant il y a un mystère qui autour de cette affaire sur laquelle le pouvoir Ouattara reste muet . On ne sait si le Chef de l'Etat Alassane Ouattara qui a fait récemment au Palais présidentiel un tête- tete d'environ une heure de temps avec son prédécesseur ont-ils profité pour évoquer le dossier de l'affaire BCEAO ?

Ce qui paraît toutefois curieux c'est que depuis son retour au pays le 17 juin 2021, Laurent Gbagbo n'aurait pas encore perçu ses arrièrés de rentes viagères de 10 années d'absence , ce qui aurait fait réagir son Avocat .

Tout le monde croise les doigts .

A. Z


Commentez , partagez , aimez , abonnez-vous en cliquant sur " SUIVRE " afin d'avoir régulièrement le maximum d'informations .

Content created and supplied by: ZatteAlbert (via Opera News )

laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires