Opera News

Opera News App

Procès d'Amadé Ouremi/ Retour sur de tristes événements qui ont marqués Duekoué.

Kanoufrancklin
By Kanoufrancklin | self meida writer
Published 14 days ago - 2250 views

L'ouest, en général et la région du Guémon ont connu des moments tristes, marqué par des tueries massives. Toulepleu, Bangolo et Duekoué ont connu des heures de braises dans lesquelles ces localités ont perdu nombreux de leurs ressortissants. Depuis la semaine dernière, le procès du chef de guerre Amadé ouremi fait la "Une" de l'actualité en cote-d'ivoire. Retour sur quelques événements douloureux qui ont marqué l'histoire de la ville de Duekoué. La ville de Duekoué est la poste d'entrée de la région du Guémon qui comprend quatre(4) départements: Bangolo, Kouibly, Facobly et Duekoué. Duekoué est connue pour ses énormes potentialités économiques et culturelles. Plusieurs communautés vivaient en parfaite dans cette localité jusqu'au 31 Mai 2005. En effet, cette date restera dans la mémoire des populations de petit-Duekoué et Guitrozon comme une date noire. Cette nuit-là, du 31 mai au 1er juin 2005, le un groupe d'individus portant des tenues traditionnelles Dozo font irruption dans ces deux localités. Les populations sont massacrées à la machette, aux fusils et à la sagaie. Certains sont incinérés dans leurs habitations incendiées, d'autres sont simplement égorgés. Les blessés sont transportés dans les hôpitaux d'où certains n'en reviendront jamais. Les plus chanceux seront marqués à vie. Ce jour-là, les organisations des droits de l'homme ont dénombré 120 morts et une centaine de blessés. Les populations n'ont pas cessé de pleurer qu'un autre événement plus dramatique vient les attristés à nouveau. Nous sommes en 2010. La crise postélectorale éclate entre Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara. En Mars 2011, Amadé ouremi, des dozos et des éléments Frci ( forces républicaines de cote-d'ivoire- Pro Ouattara ) font irruption dans cette ville. Plusieurs quartiers où habitent de fortes communautés autochtones ( Toguehi, Belleville et Carrefour) sont rasés et ses habitants tués par centaines. Pour la seule journée du 29 au 30 mars, l'on compte plus de 817 personnes assassinés." Quand je suis rentré à Duekoué, il y avait beaucoup de morts partout. Des hommes, des femmes et des enfants. Je n'ai jamais vu ça. J'avais peur", a déclaré à la barre récemment " L'ex-homme fort du mont Péko". Au moment où les victimes font mains et pieds pour saisir les organisations humanitaires, Duekoué va connaître une autre tragédie. Le 20 Juillet 2012, le camp de Nahibly qui abritait 5385 déplacés est encerclé et incendié des chasseurs traditionnels Dozo. C'était au nez et a la barbe des soldats bengladeshi qui gardait ce vaste camp qui cotoyait la résidence de l'actuel médiateur de la république, Adama Toungara, alors ministre des Mines et de l'énergie au moment des faits. Le nombre de morts a tourné autour d'une soixantaine. " Attention, Il ne faut pas tout lire à travers le conflit post- électoral. Le département de Duekoué a déjà connu ses massacres en 2005 à Guitrozon. C'est une région sujette aux conflits ethniques très longtemps. Il faut découpler les enjeux locaux de l'enjeu national" avait mis en garde François Danel, porte-parole de la croix rouge et du croissant rouge ( Cicr). L'immission d'Amadé Ouremi dans la crise ivoirienne n'est donc pas un fait du hasard. Elle pourrait avoir son origine dans le foncier dont il s'était accaparé une bonne partie dans le mont Péko.

Kanou Francklin.

Content created and supplied by: Kanoufrancklin (via Opera News )

Opera News is a free to use platform and the views and opinions expressed herein are solely those of the author and do not represent, reflect or express the views of Opera News. Any/all written content and images displayed are provided by the blogger/author, appear herein as submitted by the blogger/author and are unedited by Opera News. Opera News does not consent to nor does it condone the posting of any content that violates the rights (including the copyrights) of any third party, nor content that may malign, inter alia, any religion, ethnic group, organization, gender, company, or individual. Opera News furthermore does not condone the use of our platform for the purposes encouraging/endorsing hate speech, violation of human rights and/or utterances of a defamatory nature. If the content contained herein violates any of your rights, including those of copyright, and/or violates any the above mentioned factors, you are requested to immediately notify us using via the following email address operanews-external(at)opera.com and/or report the article using the available reporting functionality built into our Platform

VOUS AIMEREZ

Déclarée "portée disparue", cette fille a été retrouvée morte il y a quelques heures

2 hours ago

1540 🔥

Déclarée

La ville où il y a plus de sécurité en Côte d'Ivoire

2 hours ago

2932 🔥

La ville où il y a plus de sécurité en Côte d'Ivoire

Commémoration du 11 avril : Koné Boubacar raconte l'arrestation de Gbagbo

2 hours ago

1020 🔥

Commémoration du 11 avril : Koné Boubacar raconte l'arrestation de Gbagbo

Dans ce lieu, l'argent circule

2 hours ago

86 🔥

Dans ce lieu, l'argent circule

Route Abidjan-Bassam : un camion percute un Gbaka, plusieurs victimes

2 hours ago

473 🔥

Route Abidjan-Bassam : un camion percute un Gbaka, plusieurs victimes

Grave accident entre un Gbaka et poids lourd à Portbouët, plusieurs victimes enregistrées

2 hours ago

4742 🔥

Grave accident entre un Gbaka et poids lourd à Portbouët, plusieurs victimes enregistrées

Yopougon : voici comment l'espoir de toute une famille s'est écroulé en seulement quelques minutes

2 hours ago

105 🔥

Yopougon : voici comment l'espoir de toute une famille s'est écroulé en seulement quelques minutes

Des hommes transportant des ossements et et un crâne humain interpellés par la police

3 hours ago

1445 🔥

Des hommes transportant des ossements et et un crâne humain interpellés par la police

Sécurité routière : la police frappe fort contre l’incivisme

3 hours ago

392 🔥

Sécurité routière : la police frappe fort  contre l’incivisme

Treichville/ Des fidèles d'une Église Catholique se font voler en pleine messe. Une victime parle

4 hours ago

6703 🔥

Treichville/ Des fidèles d'une Église Catholique se font voler en pleine messe. Une victime parle

COMMENTAIRES

Voir tous les commentaires