Sign in
Download Opera News App

 

 

Les partisans de Soro multiplient les "fronts" dans le pays, ce qu'ils visent pour leur leader

On ne les compte plus, les manifestations de la plateforme Générations et Peuples Solidaires (GPS) qui balaient le territoire Ivoirien depuis Février 2021. 

Chaque mouvement, chaque organisation militante proche de l'ex chef du parlement Ivoirien, Guillaume Soro, rivalise d'activisme pour conquérir l'électorat ambiant, en faveur de leur mentor. 

Cela s'est encore démontré ce Samedi 11 Avril, avec l'organisation simultanée de deux événements majeurs à Yamoussoukro et à Bouaké. Dans la capitale politique, c'est la Jeunesse Kigbafori Soro (JKS), dirigée par Daouda Coulibaly, qui tenait ses assises nationales en vue de la remobilisation de ses troupes en soutien au leader de GPS en exil. 

A Bouaké, dans le Gbêkê, la CMA GKS organisait la première étape du Rassemblement Echange sur le Soroisme. Pour chacune de ces manifestations, les organisateurs ont réussi le pari de la mobilisation populaire, comme pour rappeler à l'opinion publique que l'ancien premier ministre Ivoirien compte parmi les personnalités les mieux en vues, sur l'échiquier politique national. 

En dépit de l'absence prolongée de leur leader, en exil politico-judiciaire depuis le 23 Décembre 2019, les responsables de structures de la galaxie Soroiste, menés par le coordinatrice nationale de GPS en Côte d'Ivoire, Anne-Marie Bonifon bousculent les lignes. Pour les partisans de Guillaume Soro, demain c'est aujourd'hui. La qualité de l'organisation et l'allure méthodique avec laquelle ils avancent sur le terrain, est remarquable. 

Cette motivation des troupes de l'ex numéro 2 du régime Ivoirien, contraste avec la frigidité observée dans la plupart des chapelles politiques où les visées sont plus orientées vers la conquête des postes électifs, plutôt que vers l'ancrage de l'assise nationale. Guillaume Soro, bientôt 49 ans, semble avoir choisi la méthode de l'araignée. Sa toile, il la tisse méthodiquement, convaincu d'en récolter la moisson à son retour en Côte d'Ivoire. 

Il se bat pour réussir sa métamorphose au niveau de l'opinion, dans l'esprit de laquelle il s'efforce d'effacer la réputation de chef rebelle qui l'a caractérisé pendant près d'une décennie de Septembre 2002 à Avril 2011. Pour l'heure, les choses semblent lui sourire alors qu'il guette lui aussi, l'occasion d'un retour opportun dans son pays.

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires