Sign in
Download Opera News App

 

 

Côte D'Ivoire : voici les 5 ennemis de la politique ivoirienne

La Côte d'Ivoire est une république présidentielle multipartite où le président est chef d'état. Le pouvoir exécutif est aux mains du gouvernement et le pouvoir législatif est entre les mains du parlement.

Depuis 1990, année où a explosé le multipartisme, le marigot politique a connu plusieurs remous à la mort du président feu Félix Houphouet Boigny en 1993. Cependant, à l'après mort du père fondateur, une guerre va éclater entre les acteurs politiques. Cette guerre appelée ''la guerre des héritiers'' mine le climat politique depuis plus de 30 ans. De Henri konan Bedié du PDCI-RDA, passant par Alassane Ouattara du RDR et Laurent Gbagbo du FPI, la Côte d'Ivoire à perdu sa stabilité d'antan. Dirigeants marionnettes des puissances occidentales, Le pays aujourd'hui nage dans le clanisme politique sacrifiant le peuple pour leurs intérêts personnels quel que soient les moyens. Nicolas Machiavel pouvait le dire :'' seule la fin justifie les moyens''. Voici donc les 5 ennemis de la politique ivoirienne.

1- l'oppression des puissances occidentales sur les dirigeants.

C'est est un secret de polichinelle pour tous les ivoiriens que l'oppression exercée par les puissances occidentales sur les ressources du pays est dans l'intérêt de ces puissances (France). Ce pillage de nos ressources par la France enrichit la France, la nourrit, la développe au détriment du peuple en complicité notoire avec les dirigeants votés pour être garant des intérêts du peuple. La France tire les ficelles du jeu politique ivoirien et Les conséquences sont bien connues: guerres, misères, division ethnocentrisme, dictature etc..

2- la politique clanique.

Le clanisme dans la politique ivoirienne existe il y a belle lurette sauf que cela s'est intensifié. Le peuple dans toute sa diversité vote, donc embauche un président qui se doit de travailler dans l'intérêt de ce peuple qui la voté. Eh oui ! Le président est l'employé du peuple chargé de rendre compte à tout le peuple quel que soit l'appartenance ethnique de chaque citoyen. Le contribuable donc, le peuple, s'acquitte de ses obligations en payant les taxes et impôts qui servent par ricochet à payer les salaires du président et de son gouvernement et de tous les appareils idéologiques de l'état. Pourquoi donc privilégier un clan au détriment d'un autre quand on a été employé par tout le peuple ?

3- le dirigeant marionnette.

C'est le genre de dirigeant aux ordres pour son intérêt à lui et ceux de ses proches collaborateurs. Il est à la solde de l'occident. Il n'est qu'un simple figurant dans la politique. Il n'a pas à discuter les ordres, il les exécute sans penser au peuple qui l'a élu pour être le garant des intérêts du pays sans distinctions. Malheureusement ce genre dirigeant sont des cancers pour le peuple et la politique ivoirienne. Comme pouvait le dire le président Sekou Touré : '' quand les occidentaux disent du bien d'un président africain c'est que son peuple souffre, mais quand les occidentaux disent qu'un président travaille mal c'est que ce dernier favorise les intérêts de son peuple ''.

4- les intérêts personnels en sacrifiant le peuple.

Grosses voitures, grosses villas c'est la mégalomanie, c'est l'expression palpable de la bourgeoisie quand ils sont au pouvoir oubliant qu'ils servent le peuple et non leurs poches et leurs ventres. Malheureusement c'est à cela que le peuple ivoirien est plié. Selon certaines sources de l'arène politique, ''Militons et un jour lorsque nous seront au pouvoir, nous aurons aussi de grosses voitures et de grosses villas'' telle est la maxime des politiques ivoiriens. L'adage dit vrai car '' le bien mal acquis ne profite jamais''. Triste constat de voir ces politiques quand ils ne sont plus les grands comptables des caisses de l'état crécher et tous en chiens.

5-le tripatouillage des lois que nous nous sommes donnés.

Qui n'a jamais entendu que la loi c'est la loi et que nul n'en est au dessus ? Eh bien ! Nos normes juridiques sont la copie conforme de celles des européens sauf qu'il y a un hic, quand ces lois sont violées par nos dirigeants africains. Système Juridique corrompu travaillant sous les ordres du président et non du peuple, libertés individuelles et d'expressions baillonnées, le peuple voit mais ne peut s'exprimer de cette dictature dissimulée.

Tous ces maux qui minent la politique ivoirienne, minent aussi la politique africaine et c'est le peuple africain qui en souffre. Comme disait Emmanuel Kant: ''agis de tel sorte que la Maxime de ton action soit érigée en règles universelles''.

Pour ne rien rater de l'actualité veuillez s'il vous plaît, vous Abonner à ma page Unteljeanmarckouassi sur le haut de la page en appuyant sur ''suivre'' et nous ferons de vôtre information nôtre priorité sur opéra news.

Unteljeanmarckouassi

Content created and supplied by: UntelJeanMarckouassi (via Opera News )

Côte d'Ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires