Sign in
Download Opera News App

 

 

Conseil régional du Gbêkê,Mairie du Plateau: le régime Ouattara règle-t-il ses comptes avec le PDCI?

Le combat à fleuret moucheté que livre le District d’Abidjan à la mairie du Plateau ainsi que la suspension du Conseil régional du Gbêkê annoncé mercredi 07 juillet en Conseil des ministres sonnent comme des expéditions punitives du régime d’Abidjan à l’égard de l’opposition.

Si des zones d’ombre entourent encore les véritables raisons qui expliquent la suspension du Conseil régional du Gbêkê, outre les blocages internes avancés par le gouvernement, les origines de la crise, orientent vers des intérêts politiques.

En dépit des tractations en vue de la libération de Jacques Mangoua, arrêté en septembre 2019 pour détention illégale d’armes dans l’une de ses résidences de Bouaké, le président du Conseil régional du Gbêkê est maintenu en prison.

Il aura son salut grâce à l’intervention de Nanan Aka Boni III, reine mère des Baoulés, peuple auquel appartiennent Henri Konan Bédié et Jacques Mangoua. Alassane Ouattara, président du Conseil supérieur de la magistrature, ordonne sa libération et l’inscrit dans le cadre du dégel des relations avec Henri Konan Bédié dont Jacques Mangoua est vice-président du parti.

Jacques Mangoua sera libéré le 31 mars 2020 alors que l’ouverture de son procès était prévue pour le 28 avril de la même année. La suspension du Conseil régional du Gbêkê une année après la libération de Mangoua pourrait s’inscrire dans la guerre de tranchée que se livrent le RHDP d’Alassane Ouattara et le PDCI de Bédié dans la région du Gbêkê, fief du parti de Bédié.

Il n’est pas exclu de voir le régime Ouattara attribuer les prérogatives du Conseil régional du Gbêkê au District autonome des Savanes qu’il a confié à son ex-ministre de la fonction publique Issa Coulibaly.

Au Plateau, centre des affaires à Abidjan, le bras de fer entre le ministre gouverneur du District et Jacques Ehouo, maire de la commune, laisse apparaître une opposition RHDP-PDCI.

Par-dessus les conflits de compétence entre les institutions, ces tensions entre le député maire et le ministre gouverneur, qui ont abouti à la démolition d’un ouvrage d’embellissement du Plateau dans la nuit du samedi au dimanche 4 juillet dernier, traduisent également les dissensions politiques entre le RHDP et le PDCI.

 

Cyrille NAHIN

Content created and supplied by: Cyrille_NAHIN (via Opera News )

gbêkê jacques mangoua ouattara pdci régime ouattara

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires