Sign in
Download Opera News App

 

 

Première femme ministre d'Etat, Kandia Camara ne fait que franchir les échelons

Kandia Kamissoko Camara, de son nom à l'état civil, est depuis près d'une décennie aujourd'hui une célébrité ministérielle ivoirienne qui ne fait que faire parler d' elle a travers plusieurs actions dont nous sommes sans ignorer maintenant. Femme motivée, elle se présente comme cette grande dame politique qui ne fait que marquée sa génération par ses distinctions halluscinantes qui paraissent inédite dans l'histoire du pays. Grande syndicaliste, ancienne Présidente du Mouvement des Elèves et Etudiants de Côte d’Ivoire (MEECI) au Lycée Moderne des Jeunes Filles de Bouaké en 1978, depuis un nombre d'année bien défini, elle ne fait que franchir les échelons dans sa carrière politique dans ce pays. Bien que pointée du doigt par un certain nombre de cyber-activistes et bien d'autres personnes, cette dame escalade de façon journalière l' escalier de sa gloire dans le gouvernement ivoirien depuis le lendemain de l' an 2010 où elle trouve une place de choix, avec une responsabilité ayant fait d'elle cette personnalité emblématique dont la cote de notoriété ne faisait que croître avec une allure accélérée. De plus, par son travail dévoué et dépourvu de paresse, elle trouve une considération à l' égard de ses frères du gouvernement et du président de la République. Ce qui est couronné en 2021, par sa nomination comme la première personnalité ivoirienne dans le gouvernement Patrick Achi d' Avril 2021.

Certainement, le 06 Avril de cette année en cours, dans le gouvernement Patrick Achi, elle est nommée la ministre d’Etat, Ministre des Affaires Etrangères, de L`Intégration Africaine et de la Diaspora, devenant ainsi, la première personnalité ivoirienne dans ce gouvernement. Ce fut dès lors, un fait plutôt inédit dans le déroulement de la vie politique en côte d'ivoire, de trouver à ce poste ministériel longtemps révolu à la gente féminine, une des leurs. Ainsi, à compter de la naissance de la côte d'ivoire indépendante et bien avant, elle est la première femme ivoirienne à occuper ce poste et la gérer avec assez de dextérité et de dévouement. Etant effectivement autrefois la ministre de l'éducation nationale sur un intervalle de temps de dix années à compter du 04 décembre 2010 au 06 Avril 2021, elle est succédée par Mariatou Koné dont les actions pour un redressement factuel de l'éducation nationale se font remarquées par l' ensemble de la population ivoirienne.

De plus, ancienne conseillère Municipale à la Mairie de Cocody, ancienne Professeure d’Anglais au Collège Moderne de Cocody, au Collège Treich-laPlène et au Lycée Professionnel hôtelier d' Abidjan (avec comme spécialité English for Specific Purposes) et diplômé d' Angleterre par un certificat ( Certificate of Advanced Studies in Education (E.S.P.)), diplôme de fin d’études du 1er cycle universitaire à l’Université de Lancaster, elle fut le conseiller Spécial du 1er Ministre du Gouvernement de Réconciliation Nationale et de Transition de Côte d’Ivoire de septembre 2003 à Novembre 2010, adjointe au Maire de la Commune d’Abobo depuis 2001, secrétaire Générale Adjointe chargée de la Formation, de l’Animation, de la Solidarité et Porte-parole adjointe du RDR depuis le 04 mars 2006, vice-Présidente du réseau international des femmes libérales depuis 2006, député de la commune d’Abobo depuis 2011, elle est dorénavant la maire d' Abobo au lendemain de la mort du Premier ministre Hamed Bakayoko. À ce poste, en Côte d'Ivoire, elle est la première femme et la seule pour l'heure.

En effet, après un débat au sein du RHDP qui a duré plus longtemps que prévu, avec un retard de quelques jours, c'est ce Lundi 12 juillet 2021 que le conseil municipal d’Abobo l' a élu la successeure du défunt Premier ministre Hamed Bakayoko. Certainement, il fallait un choix entre ces trois grandes personnalité du RHDP que son Kandia Camara, Brahima Ouattara et Jeanne Peuhmond. Ainsi, après la renonciation de la première adjointe du maire à briguer ce poste, au lendemain du duel entre Brahima Ouattara et Kandia Camara Kamissoko, le choix fut difficile à être opéré. Mais, fort heureusement, il fut fait.

De ce qui précède, nous pouvons affirmer que Kandia Camara ne fait que franchir le rubicon dans cette vie politique. Première femme ministre d'état et Premiere femme Maire en Côte d'Ivoire, cela est synonymes d'un travail accentué et acharné. En ce sens, elle est une source d'inspiration pour toute la gente féminine ivoirienne.


[email protected]

Abonnez-vous et partagez pour plus d'informations !!!

Content created and supplied by: DjatchiDahiEmmanuel (via Opera News )

grande syndicaliste kandia kamissoko camara

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires