Sign in
Download Opera News App

 

 

A peine nommé P. M-Patrick Achi assailli par un syndicat/Théodore Zadi Gnagna se signale déjà

(Patrick Jérôme Achi, Premier ministre ivoirien/Photo Archives)

Confirmé Premier ministre, chef du gouvernement par la signature d’un décret en date du 26 mars 2021, par le président Ouattara, Patrick Jérôme Achi n’a pas encore formé son gouvernement, qu’il est déjà « apostrophé » par les syndicats des travailleurs. Le premier à ouvrir le « bal » est Théodore Gnagna Zadi.

Profitant d’un message de félicitations et de bienvenue au Premier ministre Patrick Achi confirmé à ce poste il y a 48 heures, Théodore Zadi Gngna, président de la Plateforme nationale des organisations professionnelles des secteurs public et privé de Côte d’Ivoire n’a pu empêcher de soumettre au nouveau Premier les attentes des travailleurs.

« Les défis qui vous attendent sont nombreux et je suis convaincu que vous en êtes conscient, car vous êtes ministre depuis les années 2000. Vous connaissez donc les préoccupations majeures des Ivoiriens et en particulier celles des travailleurs », a-t-il rappelé d’emblée.

Dans son élan, Zadi Gnagna dira au Premier ministre que les fonctionnaires, c'est-à-dire ceux qui font fonctionner l'Etat attendent qu’il marque son passage à la tête du gouvernement ivoirien par des actes forts qui améliorent leurs conditions de vie et de travail. « Ils souhaitent que vous puissiez leur octroyer un 13ème mois de salaire au mois de décembre », a-t-il insisté.

Le secrétaire général de la confédération générale syndicale des travailleurs de Côte d’Ivoire (CGST-CI) a évoqué entre autres, la revalorisation de l'indice référentiel de base bloqué à 233.45 FCFA depuis 1960, la revalorisation du taux d'annuité liquidable des pensions de retraite de 1.75 à 2, la revalorisation de l'indemnité contributive au logement et son attribution à tous les fonctionnaires, non sans aborder le cas de plus de 40.000 fonctionnaires qui, en 2019 et 2020 ont vu leurs salaires suspendus ou ponctionnés de façon disproportionné, leurs comptes d'épargne bloqués.

Par ailleurs, le premier responsable de cette organisation syndicale a souhaité que le chef du gouvernement active diligemment le comité de dialogue social de la Primature. « Nous sommes ouverts au dialogue avec vous et les ministres que vous choisirez dans les prochains jours », a-t-il posté sur sa page Facebook.

Y.K 

 

 

Content created and supplied by: Y.KOBO (via Opera News )

Patrick Achi Patrick Jérôme Achi Premier ministre

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires