Sign in
Download Opera News App

 

 

Le gouverneur Augustin Thiam pour le retour de l'âge plafond à 75 ans : "Pourquoi pas ?"

Le ministre-gouverneur de Yamoussoukro, Augustin Thiam, cadre du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, parti du président Alassane Ouattara) milite pour la retraite politique du chef de l'Etat actuel et de ses prédécesseurs que sont président Henri Konan Bédié, président du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) et Laurent Gbagbo, co-fondateur du Front populaire ivoirien (FPI). Il va plus loin et évoque le recours à la fixation de l'âge plafond à la présidentielle, à 75 ans.

Dans une longue interview accordée au journal proche du RHDP, Le Rassemblement, Augustin Thiam avait déjà évoqué la possibilité pour les 3 Grands de la scène politique ivoirienne, de prendre leur retraite politique, en 2025.

"Avec tout le respect que je leur dois, compte tenu de leur passé et de ce qu’ils représentent, de leur âge, les anciens présidents Henri Konan Bédié, Laurent Gbagbo et l’actuel président de la République, Alassane Ouattara doivent passer la main à une autre génération, je le pense sincèrement", avait déclaré Augustin Thiam.

Pour le ministre-gouverneur de Yamoussoukro, ces trois fortes personnalités "devraient utiliser les années qui viennent pour favoriser l’émergence d’autres candidats au sein de leurs formations respectives".

Précisant que Henri Konan Bédié, Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara "doivent s’entendre là-dessus et organiser des élections apaisées et calmes. Celui qui gagnera, les trois grands pourront se mettre autour de lui pour le soutenir de leurs conseils pour qu’il gère le pays". 

A la question de savoir : "En vous écoutant, on pourrait soutenir que vous militeriez éventuellement pour qu’on réintroduise, dans la constitution, la clause de la limitation de l’âge des candidats à l’élection présidentielle ?", la réponse du gouverneur du district autonome de Yamoussoukro, a été sans ambages.

"Pourquoi pas ?", a-t-il répondu. Pour lui, "ça peut revêtir cette forme, comme ils peuvent décider, tous les trois, d’un commun accord, de ne pas se présenter en 2025. Cela décrisperait grandement le climat politique. Pourquoi toucher alors la loi ? Une simple déclaration officielle de leur part vaudrait force de loi. En tout état de cause, il vaut mieux que ce soit par consensus plutôt que par contrainte".

Content created and supplied by: Ivoir'Soir.net (via Opera News )

alassane ouattara augustin thiam henri konan bédié laurent gbagbo rhdp

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires