Sign in
Download Opera News App

 

 

Opinion/ADO, Bédié et Gbagbo: alliance, "désalliance", trahison : à quand la fin de ce cycle ?

Il est largement prouvé, selon des Experts en charge des questions sur le terrorisme, que l'instabilité sociopolitique dans un pays favorise l'infiltration des terroristes, vu qu'il s'avère plus facile de manipuler des populations divisées. Il est aussi souvent dit que '' l'union fait la force '', mais de quel type d'union est-il question pour faire cette force en Côte d'Ivoire et pour la paix dans le pays ?


L'histoire des alliances entre les grands leaders politiques ivoiriens à savoir les présidents Alassane Ouattara, Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo a toujours montré ses limites eu égard aux effets pour la plupart inconstructifs desdites alliances à des fins loin de l'intérêt du peuple. Pour illustrer ce qui précède, l'on peut citer le front républicain formé par le couple FPI - RDR entre 1995 et 1999 où les deux partenaires ont fini en queue de poisson après la chute de Bédié par le coup d'état du 24 décembre 1999.

Hélas, cette union FPI - RDR dans le front républicain va être définitivement noyée après l'élection de M. Gbagbo en 2000. Un autre mariage avec plusieurs partenaires politiques va voir le jour après la rébellion de 2002: ce fut le G7 qui deviendra en mai 2005 le Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix, RHDP où le président Bédié et Alassane Ouattara étaient les figures de proue.


Après plusieurs années de négociation pour des élections ouvertes à tous, M. Bédié et les autres formations au sein du RHDP vont soutenir la candidature d'Alassane Ouattara au second tour de la présidentielle de 2010 contre le président Gbagbo. L'union des alliés du RHDP a eu raison de faire bloc autour de M. Ouattara, car le Président Gbagbo va tomber après ces élections de 2010.

Les mêmes causes produisant les mêmes effets, le RHDP va connaître un éclatement à la suite de dissensions entre alliés : M. Bédié abandonne le Président Ouattara et s'unit aujourd'hui avec son ancien rival politique, M. Gbagbo après un feuilleton judiciaire à la CPI en faveur de ce dernier.

De toutes ces alliances, contre-alliances et trahison d'alliés, la triste note est ce qui apparait comme une prise d'otage des populations par ces trois grosses têtes de la politique en Côte d'Ivoire ; des alliances aux dénouements regrettables vu les crises qui en découlent chaque fois avec son cortège de dégâts matériels et humains sur les pauvres populations. Alors, ces populations visiblement éprouvées par ces nombreuses années de division pourraient - elles encore accorder du crédit à ces alliances ?

N'est-il pas le moment de soutenir une autre génération qui va proposer un nouvel ordre politique aux Ivoiriens, susciter cette génération de rupture qui mettrait terme à cette politique du jeu à deux contre un où le peuple semble ne pas être au cœur des combats ? C'est en cela que l'on doit louer et soutenir le courage politique du député Assalé Tiemoko qui a toujours dit plus haut que ces trois leaders ont pris en otage tout un pays : leur divergence met constamment en souffrance l'unité, la stabilité et la paix en Côte d'Ivoire.

Il est indéniable, beaucoup d'ivoiriens se reconnaissent en ces trois Présidents vu leur influence sociopolitique et pour leur service rendu à la nation dans l'exercice de leur fonction. Toutefois, ils doivent à la Côte d'Ivoire une dette : la paix et l'unité nationale car personne n'est exempt de reproches dans ce qui a créé la fracture sociale en Côte d'Ivoire.

L'appel que l'on peut lancer à son Excellence, le Président Alassane Ouattara, le Chef de tous, c'est celui de le voir être dans la peau du Président Houphouët Boigny de qui il s'inspire politiquement : Houphouët disait '' le dialogue, c'est l'arme des forts.'', alors le voir avec les présidents Bédié et Gbagbo, autour d'une même table, dans un dialogue direct, franc, assorti de résolutions claires, pourrait offrir à la Côte d'Ivoire ce qui a tant manqué depuis le décès d'Houphouët Boigny: la paix.


As. B

Content created and supplied by: Assibena (via Opera News )

alassane ouattara henri konan bédié laurent gbagbo rhdp

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires