Sign in
Download Opera News App

 

 

Ex-CNT/Comment le front de l’opposition se reconstitue autour du PDCI: les enjeux pour 2025

La tempête de la crise électorale de 2020, marquée par la formation du défunt Conseil National de Transition (CNT) est passée. Mais, l’opposition disloquée dans sa tentative d’unification au sein d’un organe de transition, semble en voie de se reconstituer autour du président du PDCI-RDA, Henri Konan Bédié, qui rappelons-le, avait à charge la gestion de cet instrument de lutte politique sévèrement réprimé par le pouvoir en place au lendemain de la présidentielle controversée du 31 Octobre 2020.

 

Après le président de l’Union pour la Démocratie et la Paix (UDPCI), Abdallah Mabri Toikeusse, qui le 23 Septembre dernier, était chez le doyen d’âge de la classe politique Ivoirienne, pour évoquer avec lui, la possibilité d’une alliance non-idéologique pour la présidentielle de 2025, ce Lundi 18 Octobre, c’était au tour du président-fondateur du Mouvement des Forces de l’Avenir (MFA), Anaky Kobena, de faire le déplacement du domicile Abidjanais du président du parti septuagénaire pour lui exprimer sa volonté de poursuivre avec lui, les luttes politiques engagées ensemble dans le cadre du front de l’opposition.

 

Outre ces deux personnalités politiques, anciennement membres de la coalition du Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP) qui en 2010, a permis d’installer Alassane Ouattara au pouvoir, le mouvement Générations et Peuples Solidaires (GPS) de Guillaume Soro, et le Parti des Peuples Africains de Côte d’Ivoire (PPA-CI) de Laurent Gbagbo, consolident de manière ostensible leur rapprochement d’avec le plus vieux parti du paysage politique Ivoirien.

 

Progressivement, l’unité affichée de l’opposition lors de la contestation électorale de 2020, se remet sur les rails, même si elle devrait se faire avec un absent de taille, Pascal Affi Nguessan dont les dissensions avec le fondateur du PPA-CI, l’ont clairement éloigné du bloc de l’opposition, dont il était pourtant le porte-parole.

 

Renfort de taille pour ce front d’opposition qui se reconstitue méthodiquement autour de Bédié, le retour effectif de Laurent Gbagbo, dont la présence physique devrait impulser une nouvelle dynamique à la remobilisation de ses troupes.

Dans la perspective du scrutin présidentiel de 2025, le rapprochement opéré par ces différents leaders politiques s’annonce judicieux. Loin de l’improvisation observée en 2020, cette alliance en construction devrait se donner les moyens de procéder aux réglages nécessaires de sorte à créer une véritable synergie d’action pour faire face au pouvoir sortant du RHDP.

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

alassane ouattara henri konan bédié pdci

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires