Sign in
Download Opera News App

 

 

Jugé le 19 mai prochain à Abidjan, voici ce que risque Soro Guillaume

Jugé le 19 mai prochain, voici ce que risque Soro Guillaume

Ils sont au total 20 personnes qui comparaîtront le 19 mai prochain, devant le tribunal criminel d'Abidjan.

Soro Guillaume, ancien président du Parlement ivoirien et 19 de ses porches seront devant la justice ivoirienne.

Accusés par le régime d'Abidjan de tentative de déstabilisation du régime du président Alassane Ouattara, les proches du président de GPS (Générations et Peuple solidaire) appelés à répondre devant le tribunal criminel d'Abidjan du 19 mai prochain, sont entre autres, Guillaume Kigbafori Guillaume, Affoussiata Bamba Lamine, Alain Lobognon, Soro Simon, Sekongo Felicien et une dizaine d'autres accusés.

Souleymane Kamaraté dit Soul to Soul et 14 autres personnes sont poursuivis pour diffusion de nouvelles fausses tendant à jeter le discrédit sur les institutions et leur fonctionnement et ayant entrainé une atteinte au moral de la population et atteinte à l'autorité de l'Etat.

En exil, Guillaume Soro a pourtant été le meilleur allié d'Alassane Ouattara, qu'il a aidé à porter au pouvoir pendant la crise post-électorale de 2010-2011 avec l'appui de la rébellion des Forces nouvelles qu'il dirigeait.

Nommé Premier ministre, puis président de l'Assemblée nationale, ses relations se sont progressivement dégradées avec le chef de l'Etat.

Condamné un peu plus d'un an à 20 ans de prison, Soro Guillaume risque-t-il d'être condamné à la perpétuité ?

Qui vivra verra !

Content created and supplied by: Otenia (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires