Sign in
Download Opera News App

 

 

Attaqué frontalement par Alfred Guemene, Laurent Gbagbo acceptera-t-il de pardonner ?

Dans le camp Affi, les attaques contre l’ex-chef d’état, Laurent Gbagbo ont baissé d’intensité avec le désistement d’Alfred Guéméné, secrétaire général adjoint chargé de l’animation politique et du dialogue social au Front Populaire Ivoirien (FPI) et lieutenant de Pascal Affi Nguessan, qui depuis quelques jours, s’est assigné comme mission de remobiliser ses camarades du Comité National de Réunification du FPI, (CNR-FPI), en vue d’une médiation entre les principaux protagonistes de la crise qui a fait voler le parti en éclats.

Les cibles de son projet de réconciliation, le fondateur du FPI, Laurent Gbagbo, la 2ème vice-présidente, Simone Ehivet et l’actuel président du parti, Pascal Affi Nguessan. Comme il nous le confiait ce Lundi 04 Octobre au cours d’un entretien téléphonique, il s’agira pour le CNR-FPI de faire le tour de ces différents leaders, à commencer par Laurent Gbagbo qui martelait-t-il, "est l’unique mentor de la Gauche".

 

Conscient de la virulence des propos qu’il a eu à tenir contre l’ex-président de la république, notamment depuis sa décision du 09 Août de se retirer du FPI pour former son propre parti, il plaidait, toujours au cours de ces échanges : "Il doit nous pardonner à nous autres parce qu’à un moment, on n’a pas été tendre avec lui".

 

Laurent Gbagbo acceptera-t-il de mettre de côté ses frustrations pour reprendre langue avec l’ancien leader syndicaliste ? Le succès de cette entreprise de médiation dépend avant tout de la posture de l’ex chef d’état, et surtout de sa volonté de passer l’éponge sur des invectives dont il ait éventuellement pu être l’objet.

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

FPI Laurent Gbagbo Pascal Affi Nguessan

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires