Sign in
Download Opera News App

 

 

Ma lettre à tous les élèves de Côte d'Ivoire à la veille de la rentrée des classes (contributeur)

Élèves ivoiriens en classe (image d'illustration, source: internet)

Chers élèves,

Ce Lundi 13 Septembre 2021, vous reprendrez le chemin de l'école après plusieurs mois de vacances. J'espère que vous êtes bien reposés et j'ose espérer que tous sans exception, vous êtes ravis par ce retour et que comme moi, vous nourrissez beaucoup d'espoir pour une année des plus fructueuses.

Cette lettre a pour objectif de vous encourager à prendre ce nouveau départ, avec un nouvel esprit marqué par une volonté manifeste de travailler avec acharnement, courage, abnégation et honnêteté. Je voudrais vous inviter à vous détourner tous sans exception de ces vilaines pratiques que sont la paresse, la tricherie, le vol, l'alcool, la drogue, l'école buissonnière, l'arrogance, l'irrespect des règles et des encadreurs, les bagarres rangées, et de toutes formes de débauche à l'école et hors de l'école. Il y va de votre réussite mais aussi de votre avenir.

Vous êtes tous conscients des réformes et des décisions qui progressivement sont mises en place par la ministre Mariatou Koné, pour assainir notre système et notre environnement scolaire. Il va de soi que, chacun d'entre vous doit s'inscrire dans cette dynamique afin de jouer sa partition dans l'édification d'une école Ivoirienne à la recherche de ses lettres de noblesse. À cet effet vous êtes les premiers bénéficiaires d'un ensemble de mesures prises pour mettre fin à des situations qui, par le passé avaient provoqué votre courroux et vous avaient servi de prétexte pour vous engager dans des dérives telles que des grèves incompréhensibles, des actes de vandalisme, des agressions d'enseignants, des refus de prendre part aux examens blancs et des départs anticipés en congé.

Avec la suppression des frais Coges et des frais annexes, l'interdiction de la vente des fascicules à l'école par les enseignants, la remise au goût du jours d'un ensemble d'interdictions faites à tous vos encadreurs dans le but de vous protéger, vous n'avez désormais plus de raison de vous comporter comme l'aviez fait les années antérieures. Je sais que beaucoup d'entre vous n'ont jamais été impliqués dans ces actes condamnables et se sont toujours efforcés de se conduire avec droiture. Je les en félicite et les encourage à persévérer dans cette voie et à toujours oeuvrer pour servir de modèles aux autres.

Avant de terminer, je voudrais vous exhorter à avoir à l'esprit que, c'est une nouvelle ère qui s'amorce pour notre école. Et chacun des parents que nous sommes, en est pleinement conscient et prend des dispositions afin que son enfant s'inscrive dans une dynamique d'excellence. C'est dire que si la prise de conscience est réelle, c'est à une ère de rude compétition que nous allons assister dorénavant. À chacun de vous de prendre ses dispositions et de se fixer des objectifs de dépassement de soi et d'excellence, afin de ne pas compromettre son année et son avenir. Pour emprunter l'expression au ministre de la réconciliation nationale Kouadio Konan Bertin dit KKB, "je ne serai pas long", parce que je sais que vous n'aimez pas lire. Je compte néanmoins sur vos parents pour vous faire lire cette lettre. Bonne rentrée scolaire à tous et à toutes. Et que Dieu vous donne la bonne compréhension.

SRANKPAWA BOUAKE Dim1209210700

Abonne toi "+ Suivre", Partage, Commente et mets un like

Content created and supplied by: SRANKPA (via Opera News )

côte d'ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires