Sign in
Download Opera News App

 

 

Miss Côte d’Ivoire : Aboisso, jamais trois sans quatre ?

Au soir du 30 mai 1998, au Palais des Congrès de l’Hôtel Ivoire, une candidate fait sensation. Silhouette frêle, sourire charmeur, beauté brute et innocente, Léticia N’Cho est un délice. Le public, subjugué, applaudit à tout rompre à chacune de ses apparitions. Son histoire n’était pas pourtant toute tracée d’avance… Flashback.

 

Alors qu’il rend visite à un ami, Jean Paul Benié, alors président du comité régional d’Aboisso, découvre Léticia. Tractations. Refus de sa mère. Jean Paul Benié, conscient qu’il tient là une perle rare, ne démord pas. Enfin, présélection régionale, Léticia N’cho termine première dauphine régionale, avant d’affronter la finale. Dans l’histoire du concours Miss CI, le cas de Léticia reste atypique. Première candidate à avoir terminé dauphine régionale et à monter sur la plus haute marche du podium national. Villa duplex, argent, bonheur inestimable de sa mère, pourtant réticente au départ…, Léticia N’Cho, qui a terminé première dauphine Miss Cedeao la même année, est de la race des Miss qui auront écrit leurs noms en lettres d’or et marqué les Ivoiriens…

Leticia N'Cho

Onze ans plus tard, la région du Sud-Comoé va s’offrir, en 2009, un deuxième sacre national grâce à Mlle Gnango Dakoury Rosine, élue d’abord Miss Aboisso 2009. Le règne de Rosine Dakoury est surtout marqué par la première participation de la Côte d’Ivoire au prestigieux concours Miss Monde, en 2009. C’est en Afrique du Sud que notre Reine de beauté va se frotter à plus d’une centaine de candidates venues du monde entier et défendre les couleurs de notre pays. Avec sa très bonne éducation, Rosine est restée une Miss affable et courtoise qui a passé un mandat ordinaire, sans tambour ni trompette et qui s’est reconvertie, aujourd’hui, dans les affaires.

Rosine Dakoury

Puis en 2013, avec l’élection de Mlle Aïssata Dia, Miss Aboisso, c’est toute la région du Sud-Comoé qui a exulté et s’est rappelé Léticia N’Cho et a salué son troisième sacre régional. Aïssata, aujourd’hui mannequin international, est une fierté nationale. Hier soir, Aboisso a encore pris date. Avec l’élection de Cadic N’guessan Miss Sud-Comoé 2021, tout le monde attend le début d’une nouvelle aventure pour une quatrième sacre avec sa beauté brute et innocente qui rappelle une certaine N’cho Léticia…

Aïssata Dia


Désiré M’BRA

Content created and supplied by: MissCôted'Ivoire (via Opera News )

Aboisso Léticia

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires