Sign in
Download Opera News App

 

 

Election des Secrétaires départementaux au RHDP : l’épineuse question d’un scrutin transparent et crédible ressurgit !

En attendant les échéances électorales de 2023 pour les municipales et régionales, et la présidentielle en 2025, l’opinion continue d’être hantée par l’épineuse question d’élections transparentes et crédibles. L’élection des secrétaires départementaux au RHDP, ce samedi 23 juillet 2022, remet au goût du jour la question "d’élections apaisées" à l’issue desquelles vainqueurs et vaincus devraient se retrouvent pour se congratuler

« Pour une si petite élection, qui n’est même pas une élection municipale ni une élection régionale encore moins une élection législative, ils appellent les informaticiens du siège du RHDP pour modifier les listes », s’est insurgé ce samedi 23 juillet 2022, depuis Kouto, l’honorable Touré Alpha Yaya, que ses adversaires ont accusé d’empêcher le déroulement normal du scrutin pour l’élection des secrétaires départementaux de sa zone. 

Cette personnalité du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), qui dit ne pas figurer sur la liste électorale au même titre que des centaines de délégués, a-t-elle donc décidé de se rendre justice, d’autant plus qu’elle-même déclare qu’elle subit « une injustice grave ». Du coup, la circonscription de Kouto a été le théâtre, dans la journée du samedi, jour de la tenue de l’élection des secrétaires départementaux d’affrontements entre militants et sympathisants issus d’un parti politique.

 

Kouto n’est pas la seule circonscription secouée par des troubles. A Touba, notamment à Koro et Ouaninou, des violences notables ont éclaté. Une liste électorale qui comporte 414 électeurs, a contestée par des candidats qui déclarent avoir relevé des irrégularités à savoir des omissions et des doublons. A Kounahiri, le vote a dû être interrompu en raison des affrontements entre les partisans de candidats et la destruction de l’urne et la liste électorale. 

De nombreux autres cas de contestation et de violence ont été enregistrés dans d’autres localités. Faisant ressurgir ce qui apparaît comme le talon d’Achille dont les chapelles politiques ne peuvent se débarrasser définitivement pour passer à une autre phase, celle de la promotion du développement par l’excellence. 

En attendant les régionales et la présidentielle, les acteurs politiques, les institutions publiques et la société civile impliqués dans l’organisation du processus électoral doivent s’accorder sur les différentes étapes du déroulement du scrutin. Un cadre juridique et institutionnel des élections qui prend en compte, entre autres une restructuration en profondeur de la Commission électorale indépendante (CEI), l’audit de la liste électorale, etc., tel que recommandé par le dialogue politique, devrait être trouvé très vite.

 

Saint-Claver Oula

Content created and supplied by: Saint_Claver_Oula (via Opera News )

départementaux l’épineuse secrétaires transparent

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires