Sign in
Download Opera News App

 

 

Réconciliation nationale : Et si Ouattara adoptait la stratégie de Gbagbo après la guerre de 2002

Depuis la crise poste électorale de 2010-2011, les ivoiriens ont du mal à retrouver la paix et la cohésion sociale. La haine et la vengeance existent encore dans le cœur et dans l'esprit de certains habitants du pays. Le vivre ensemble est devenu difficile pour quelques groupes ethniques.

Le président de la République Alassane Dramane Ouattara, peut ouvrir les portes d'une réconciliation véritable en adoptant le système du président Laurent Gbagbo après la guerre qui avait divisé le pays en trois zones ( Centre, le Nord et l'Ouest).

Suite à la guerre du 19 septembre 2002, le président de la République, Laurent Gbagbo, avait cherché plusieurs chemins pour une sortie de crise définitive. Avec les conditions de l'accord de Marcoussis, le président Laurent Gbagbo avait formé un gouvernement ouvert à tous les partis politiques ( PDCI-RDA, le RDR, le PIT, ect). Ce système avait occasionné le rapprochement des partis politiques et a laissé la voie à un dialogue qui a conduit à l'accord de Ouagadougou. L'accord de Ouagadougou était basé sur le désarmement des rebelles. Dans ce gouvernement de réconciliation, les rebelles avaient des représentants au même titre que les partis politiques de l'opposition.

Pour arriver à la réconciliation nationale comme Gbagbo, Alassane Dramane Ouattara n'a pas le choix que de former un gouvernement ouvert à tous les partis politiques de l'opposition. Il doit également libérer tous les prisonniers politiques et l'entrée des exilés pour que le pays emprunte le chemin de la réconciliation. De 2002-2007, sans le dialogue, le président Laurent Gbagbo allait échouer le processus de la réconciliation nationale. Il doit trouver un chemin pour désarmer les cœurs pour que la côte d'ivoire soit réconciliée.

Content created and supplied by: DroneAKG (via Opera News )

alassane dramane ouattara laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires