Sign in
Download Opera News App

 

 

Accusé et viré par Dogo Myss Belmonde, Médji Bamba réagit: «Le RHDP sème les germes de la division»

Médji Bamba, l’ex-maire de la commune de Gagnoa (région du Gôh), devenu chef de cabinet de la secrétaire d’Etat Dogo Myss Belmonde, vient d’être viré par cette dernière de son cabinet. Les accusations portées contre lui ont été révélées par le confrère connectionivoirienne.net, dans la journée de mercredi 17 mars.

«Bamba Médji, dit-on, avait été pratiquement imposé à la jeune membre du gouvernement par le doyen Joachim Djédjé Bagnon afin de le consoler de la perte de son poste de maire en 2018. Bamba Médji n’a jamais digéré cette défaite que lui a infligée le populaire président du Sporting club de Gagnoa Youssouf Diabaté, élu sous l’étiquette indépendante avant de rejoindre le Rhdp», a écrit le confrère.

Et de poursuivre : «Aux législatives de cette année, Médji Bamba a jugé bon de prendre sa revanche sur son ex-challenger qui, entre temps, a été adoubé pour défendre les couleurs du Rhdp à Gagnoa commune. C’est alors qu’il suscite des candidats indépendants, selon ce qui se dit, pour contrer Youssouf Diabaté qui devait faire face aux candidats du Pdci et de Eds. Une fois de plus, Youssouf Diabaté triomphe tout comme Myss Belmonde à Guibéroua. Mais entre elle et son chef-cab, plus rien ne peut être comme avant eu égard à la discipline du parti ainsi bafouée.»

Puis d’ajouter que c’est l’ancien député Abel Djohoré Gbakayoro, un ennemi juré de Bamba Médji dans la région du Goh qui a donné l’information du limogeage du chef-cab lors d’une conférence de presse à Gagnoa pour faire le bilan des élections. L’actuel Pca de la Sodexam a vertement tancé Bamba Médji qu’il a accusé de jouer contre les intérêts du parti et d’avoir froissé et offensé le président du parti Alassane Ouattara qui a choisi les candidats Youssouf Diabaté et Zon Camara pour la commune de Gagnoa. « Nous lui avons montré qu’il y avait plus fort que lui », a martelé Abel Djohoré avant d’affirmer haut et fort que Bamba Médji n’est plus chef de cabinet au secrétariat d’Etat chargé de l’autonomisation des femmes.

Nous avons joint Médji Bamba par téléphone. Il nous dit sa part de vérité.

«Je ne voulais pas m’engager dans des polémiques parce qu’il y a les obsèques du Premier ministre Hamed Bakayoko. Je vais accorder une bonne interview pour tout expliquer après ces obsèques. Mais, je sais qui orchestre tout ça. C’est Abel Djohoré. Pendant les législatives, vous connaissez mes principes à Gagnoa. Depuis 1985, ça a toujours été un Bheté-un Dioula dans le choix des candidats dans la commune, quel que soit le parti politique. Quels que soient les prétendants même si ce sont des indépendants. Mais cette fois-ci, le RHDP a imposé deux (2) Malinké.

Donc j’ai dit que je n’étais pas d’accord. Qu’on ne peut pas vouloir prôner la cohésion sociale et le vivre ensemble, alors que vous avez des cadres du parti de d’autres ethnies et vous vous sentez obligés de prendre deux Malinké. Même quand le FPI était seul en 2000, le RDR n’était pas dans la course, ils ont fait un Bheté-un Dioula. Même quand le PDCI était parti unique, en 1985, ils ont fait un Bheté-un Dioula. En 1990-95, le PDCI a fait un Bheté-Un Dioula. Je veux dire qu’au niveau de Gagnoa, les gens étaient déjà dans la cohésion sociale et le vivre ensemble.

Je ne peux pas déroger à cette valeur qui fait aussi partie de mes principes. Donc vous n’allez pas venir, juste par machiavélisme rompre l’équilibre sociale déjà forte au niveau de Gagnoa. Je n'étais pas candidat pour ces élections du 6 mars.

Le mauvais choix du RHDP a fait donner dos à une tradition aux acteurs politiques au lieu de perpétuer cette tradition de brassage depuis 36 ans. Eds a choisi 2 Bété, le Pdci aussi 2 Bété. Ce qui est dénoncé, c'est que le parti au pouvoir sème les germes de la division a contrario de son slogan vivre ensemble. Voilà, c’est tout. Et ils disent que j’ai soutenu des indépendant contre les candidats du parti. C’est tout. Des gens sont sortis pour dire des choses. Mais, je vais parler aussi. Très bientôt», nous a fait savoir Médji Bamba.

Gilles Richard OMAEL

Content created and supplied by: Africanewsquick.net (via Opera News )

accusé dogo myss belmonde gagnoa youssouf diabaté gôh joachim djédjé bagnon

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires