Sign in
Download Opera News App

 

 

Affaire "escroquerie de 100 millions FCFA par un sénateur", Mariam Traoré promet de toucher Ouattara

Peut-être la fin du calvaire pour Alexis Koke, Opérateur économique Ivoirien, empêtré dans un conflit financier avec le sénateur de l'Agneby-Tiassa, Ekissi Beou, autour d'une affaire de 100 millions FCFA, portant sur l'exploitation d'un établissement hôtelier à Agboville ?

Il paraît encore trop tôt de le dire, mais la sortie vigoureuse de l'honorable Mariam Traoré, députée de Tengrela, ce Samedi 03 Juillet sur les canaux d'Ivoirtv.net, promet une éclaircie dans la résolution de ce litige économique qui dure depuis maintenant deux ans.

De quoi s'agit-t-il? Selon Alex Koke, Opérateur économique Ivoirien résidant en France, c'est en Février 2019, suite à la publication d'une annonce de mise en vente temporaire de deux hôtels à Agboville, qu'il entreprend de faire le déplacement d'Abidjan pour y rencontrer le promoteur qui n'est autre que le sénateur Ekissi.

Il opte pour l'exploitation d'un seul hôtel, et à en croire la version qu'il donne, le sénateur et lui, se mettent d'accord sur la réfection de la piscine et de certains autres équipements par le promoteur pour un coût de 16 millions FCFA, avant le début de l'exploitation effective du site par Alexis Koke, à raison d'un versement de 2 millions FCFA par mois sur une période de 10 ans. Le sénateur, toujours selon le plaignant ne participera qu'à hauteur de 10 millions FCFA pour le déroulement des travaux, là où Alexis Koke dit avoir engagé près de 100 millions FCFA.

Le contrat scellant cet accord ne sera jamais signé, et pendant que les travaux se poursuivent, il affirme payer les loyers d'exploitation, jusqu'à ce que les travaux soient interrompus pour la seconde fois par la SOGEPIE, qui lui apprend que le site en question relève du domaine public.


La confrontation qui s'ensuit dans les locaux de la SOGEPIE entre les deux partenaires d'affaires, débouche à en croire Alexis Koke, sur une décision de la société de faire cesser l'exploitation de l'hôtel dans l'immédiat, le site n'appartenant pas au sénateur et ne pouvant faire l'objet de location. Il lui fallait donc se faire rembourser selon les instructions de la SOGEPIE.


Plus tard, Le sénateur porte plainte contre Alexis Koke, toujours d'après le plaignant, qui dit avoir répliqué par une autre plainte pour menaces de mort et escroquerie.

Face à cette affaire à multiples rebondissements qui implique de nombreuses autorités civiles, qui traîne et agite les réseaux sociaux depuis plusieurs près d'un an, la députée de Tengrela, interpellée sur le sujet au cours de l'émission promet: "S'il a mis son argent dedans, ça ne peut pas rester comme ça...Je parie qu'ils sont beaucoup comme cela (ndlr: Les Ivoiriens de la diaspora). Il y'en a qui veulent retourner et on ferme... Si le problème doit dépasser le ministre pour aller voir le chef de l’état, nous allons le faire".

La députée se dit d'ailleurs prête à prendre l'affaire à bras le corps, et à rendre compte dans les mois à venir de façon publique.

Pour les deux parties, l'intervention de l'édile pourrait être salutaire. Le préjudice financier étant particulièrement élevé.

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

agboville alex koke alexis koke l'honorable mariam traoré

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires