Sign in
Download Opera News App

 

 

C.I: pourquoi Téné Birahima Ouattara ne doit pas craindre le retrait des soldats français du Sahel

Une réunion des chefs d'état-majors de le CEDEAO (Communauté économique des états de l'Afrique de l'ouest) relative aux conséquences inhérentes à la nouvelle orientation de l'opération Barkhane se tient du 17 au 19 novembre à Abidjan.

L'opération barkhane est une opération militaire menée au Sahel et au Sahara par l'armée française avec une aide secondaire d'armées alliées qui vise à lutter contre les groupes armés salafistes djihadistes dans toute la région.

Aujourd'hui avec la réorganisation de l'opération barkhane, les soldats français quittent la zone septentrionale de Tessalit abandonnant les forces armées maliennes seules aux commandes de cette base.

Une situation que redoutent beaucoup d'habitants de cette zone du Mali, craignant un retour des djihadistes qui autrefois possédaient Tessalit.

L'opération barkhane a certes permis de stopper la progression des groupes djihadistes au Mali cependant l'opinion publique malienne semble avoir une vision négative de l'opération barkhane.

En effet face à la gestion du cas de Kidal par l'armée française qui selon le premier ministre malien, Chogel Maïga avait interdit l'accès de la ville aux forces armées maliennes, beaucoup de Maliens se sont laisser convaincre que la France n'intervenait dans leur pays que pour ses propres intérêts politiques, économiques et stratégiques inavoués.

C'est la raison pour laquelle, il conviendrait mieux que les différentes forces militaires de la CEDEAO mènent des actions en synergie afin d'arriver à bout de ces djihadistes.

Dès lors les états Africains où sévissent le terrorisme doivent confirmer leurs souverainetés au moyen de leurs armées respectives.

A cet égard, ils n'ont point à redouter la réorganisation de l'opération barkhane qui rétrocède les bases de Kidal et de Tessalit à l'armée malienne, un soutien pourrait leur être accordé par les forces militaires de la CEDEAO , c'est l'occasion de relever ce défi et de confirmer la souveraineté de nos États.

Content created and supplied by: Kskd (via Opera News )

CEDEAO Sahel Tessalit

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires