Sign in
Download Opera News App

 

 

En proie à une crise de confiance : Blé Goudé renouvelle son serment à Gbagbo

« Quand on veut venir être un allié d'un grand leader, comme Laurent Gbagbo, on ne devient pas un fardeau pour lui. On vient être une plus-value. Mais, on s'organise d'abord pour être une force et quand tu arrives, tu apportes un plus pour faire avancer ton allié. Le fait que je sois une entité à part, à côté de Laurent Gbagbo ça ne l'a jamais dérangé. Chers amis, je ne suis pas un traître. J'ai été à la Cpi et j'ai dit aux juges que j'ai été pro-Gbagbo, je suis pro-Gbagbo et je serai toujours pro-Gbagbo. Je l'ai dit pendant que j'étais dans la gueule du loup. Moi, je suis un soutien à Laurent Gbagbo. Mais, le Cojep de groupe de pression en passant par mouvement de soutien, est devenu en 2015 pendant que j'étais en prison, parti politique. Je ne peux me battre contre un camarade, avec lequel j'ai lutté. Je vous demande d'en faire autant. Le plus important, c'est qu'on finira par s'entendre sur l'essentiel. Le combat que Laurent Gbagbo nous a indiqué, les objectifs pour sauver la Côte d’Ivoire, c'est ce que j'appelle l'essentiel. Aussi puissant que je suis, je ne peux pas à moi seul dissoudre le Cojep. Pour le respect que je vous dois, pour les souffrances que vous avez endurées chers camarades, je dois venir me concerter avec vous, vous consulter, recevoir les nouvelles d'Abidjan avant de prendre une décision ». A clarifié Charles Blé Goudé. L'ancien patron de la galaxie patriotique s'exprimait à l'occasion de la cérémonie de présentation officielle du comité d'accueil et du pagne du retour du président du Congrès panafricain pour la Justice et l’égalité des peuples (Cojep). Ce samedi 25 septembre 2021 à Cocody. A cette occasion, le président du Cojep a affirmé haut et fort qu’il a été et demeure toujours un pro-Gbagbo.

Charles Blé Goudé et son mentor politique Laurent Gbagbo lors d'une audience à la CPI.

« Je ne peux pas laisser Jésus Christ que j'ai servi, et aller servir un ange. Je l'ai dit, si le président Laurent Gbagbo est candidat, moi Blé Goudé je vais le soutenir. Parce que, je ne me présenterai jamais, en tant qu'enfant de Laurent Gbagbo, face à lui. S'il dit qu'il est candidat, tout ce que je vais demander, c'est qu'elle est ma place dans le comité de campagne. Le président Laurent Gbagbo et moi, ce n'est pas un parti qui nous lie. Mais, c'est la Côte d’Ivoire, le combat pour la Côte d'Ivoire qui nous lie. Et c'est comme ça qu'on a toujours fonctionné. De 2000 à 2010, je n'ai jamais milité dans le parti du président Laurent Gbagbo. Je n'ai jamais exposé la nudité de Laurent Gbagbo sur toutes les chaînes de télé, où a m'a posé toutes les questions. Je n'ai pas créé le Cojep contre quelqu'un. Le Cojep n'a pas été créé pour faire des querelles. Je l'ai créé pour m'organiser. Je ne peux pas m'engager dans un conflit d'héritage d'un leader. Et, c'est un homme politique qui a parlé. Il l'a dit, la dernière fois: je veux créer mon parti politique en contournant un obstacle. Ceux qui veulent, ils peuvent dissoudre leurs partis et venir. Ceux qui veulent rester dans leurs partis, peuvent rester et on peut être des alliés », a martelé Blé Goudé pour couper court aux suspicions et doute sur son engagement aux côtés du président Laurent Gbagbo dont il se réclame le filleul politique.


Haity

Content created and supplied by: Haity (via Opera News )

charles blé cpi laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires