Sign in
Download Opera News App

 

 

Soudan / Répression des populations par l’armée: Les propositions de Mo Ibrahim

Suite au Coup d’Etat militaire actuellement contesté par le peuple soudanais par l’entremise d’une désobéissance civile violemment réprimée par l’armée, le milliardaire et philanthrope anglo-soudanais, Mo Ibrahim se dresse également contre les putschistes et leurs actes, et fait des propositions concrètes au micro de RFI.

« Ce coup d’Etat est vraiment triste, mais ce n'était pas une surprise. Au Soudan, les militaires constituent ce que j’appelle une « société », qui comprend l’armée, les forces de soutien rapide dirigées par le général Hemedti, et également les forces de sécurité et les services de renseignement. Ces gens-là contrôlent entre 70 à 80% des ressources du pays : les mines, les commerces, les institutions financières… Ils ont des intérêts économiques énormes. Tout cela était menacé car l’un des objectifs du gouvernement d’Hamdok était de rendre à l’État la propriété de ces ressources pillées », avance-t-il sur les ondes de Radio France internationale (RFI).

Avant d’ajouter que la réponse de la communauté internationale en condamnant le coup d’État et en suspendant l’aide à ces personnes a été raisonnable, mais qu’il pense qu’il faut des sanctions ciblées. Car ces gens-là ne s’intéressent qu’à l’argent.

« Nous devrions menacer les intérêts économiques de tous ces généraux, tout le monde sait où se trouve leur argent, dans les États du Golfe, la Turquie, la Malaisie… C’est donc possible de tracer ces flux financiers et d’annoncer que leurs avoirs seront gelés et qu'ils seront une cible pour la CPI. Ce n’est qu’à ce moment-là qu’ils comprendront que leur prospérité et sécurité personnelles sont en jeu », propose-t-il, avec la même source. 

Nathanael Yao

Content created and supplied by: Africanewsquick.net (via Opera News )

Mo Ibrahim RFI Soudan

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires