Sign in
Download Opera News App

 

 

Burkina Faso : Blaise Compaoré est-il vraiment un homme intègre ?

Les raisons avancées par les avocats de Blaise Compaoré pour justifier son absence au procès des assassins de Thomas Sankara entretiennent le doute sur les valeurs que devraient incarner l'ex-président du pays des hommes intègres. Par dessus les craintes d'une arrestation de leur client, les Conseils de Blaise Compaoré évoquent son état de santé. L'ex-président Burkinabé, âgé de 70 ans, aurait l'esprit "confus", des moments d'absence "de plus en plus fréquents" selon des témoignages recueillis par le confrère Jeune Afrique (voir parution du 15 octobre 2021). Le confrère poursuit en citant ses sources selon lesquelles "cette détérioration ferait suite aux séquelles d'une opération subie début 2021 à Doha au Qatar". Soit.

Ainsi, après une naturalisation ivoirienne de Blaise Compaoré alors qu'il était visé depuis le 21 décembre 2015 par un mandat d'arrêt international car recherché pour son implication présumée dans la mort de Thomas Sankara, celui-ci serait absent à ce procès en raison de son état de santé ?

"C'est regrettable parce que, pour avoir été responsable du pays, Blaise Compaoré devrait assumer ses actes. Fuir, cela ne résout pas les problèmes. Blaise Compaoré va fuir pendant combien de temps ? Il faut qu'il ait le courage d'assumer ses actes et de répondre à la Justice Burkinabé" regrettait Mariam Sankara, veuve de Thomas Sankara, le 10 octobre dernier sur RFI.

La question vaut donc son pesant d'or. Si tant est que l'Intégrité rime avec honnêteté et probité absolue, peut-on dire que Blaise Compaoré est un homme intègre ?

Pour rappel, le terme Burkina Faso (pays des hommes intègres) remonte au 4 août 1984, soit une année après le coup d'État qui a permis au capitaine Thomas Sankara d'accéder à la tête de la Haute Volta. Il était question pour le capitaine de refuser cette appelaient héritée de la colonisation.


Cyrille NAHIN

Content created and supplied by: Cyrille_NAHIN (via Opera News )

blaise compaoré burkina faso thomas sankara

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires