Sign in
Download Opera News App

 

 

Citoyen à l'honneur, Marcellin Kouakou : L’inventeur autodidacte

« Je crois en la capacité de chaque Ivoirienne et de chaque Ivoirien à se réapproprier les valeurs de notre République que sont l’Union, la Discipline et le Travail. »

Message à la nation du Président de la République Alassane OUATTARA

31 décembre 2021

Il n’a pas de diplôme d’ingénieur et n’a pas fait de longues études. Marcellin Kouakou a le niveau Cours préparatoire 1ere année (CP1). Mais dans sa tête, des idées germent et fleurissent tous les jours. Dans son petit atelier situé dans son village (Tindiékro, 40 km de Bouaké), Marcellin Kouakou, 24 ans, réalise des prouesses avec du matériel de bricolage.

Il commence par fabriquer des torches de poche pour les habitants de son village. Puis, créé la radio locale de Tindiékro à l’aide de matériel acheté avec de petits moyens ou des engins recyclés ou usagés. Il dessine parfois les plans de ses inventions à même le sol, sur du sable. Et cela n’enlève rien à l’ingéniosité de ses œuvres. Les créations du jeune homme se font de plus en plus impressionnantes. La dernière-née est une voiture. Elle n’a ni portières, ni pare-brise et a pour tableau de bord un téléphone portable. Il l’appelle « Ivemarce », en référence à la Côte d’Ivoire (IV) et à son prénom (Marcellin).

Le 4 août 2022, ses inventions sont mises en lumière dans un reportage télévisé diffusé sur l’une des chaînes nationales. Il est alors repéré par l’Institut national polytechnique Houphouët-Boigny (Inph-B) qui lui ouvre grandement ses portes.

« Je n’avais jamais imaginé intégrer ce prestigieux établissement », dit-il, reconnaissant et heureux de bénéficier d’une formation qualifiante qui lui permettra de faire bouger les lignes de l’univers technologique ivoirien.

Marcellin veut continuer à créer de belles choses après sa formation. Entre autres projets, il pense à la conception de machines agricoles pour alléger la pénibilité des travaux champêtres et le travail des femmes du monde rural. Il veut aussi ouvrir un atelier de formation pour les enfants afin de susciter chez les plus jeunes, l’amour de la technologie et de l’innovation.

Source : CICG

Content created and supplied by: CICG (via Opera News )

Marcellin Kouakou

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires