Opera News

Opera News App

Vie politique : les leçons des femmes de Générations et Peuples Solidaires à la classe politique

SGB78
By SGB78 | self meida writer
Published 11 days ago - 981 views

Elles ont bravé la privation, la solitude et les affres de la prison et en sont sorties plus engagées et déterminées que jamais. Elles, ce sont les femmes de Générations et Peuples Solidaires, mouvement politique mis en place par l’ex PAN, Guillaume Soro depuis sa rupture avec la mouvance présidentielle.

Au plus fort de la tourmente en décembre 2019 alors que la quasi-totalité de la haute direction de ce parti était derrière les barreaux après le retour manqué de son leader générationnel, ce jeune mouvement à peine naissant se retrouvait aussitôt au creux de la vague. C’est dans cette atmosphère tendue faite d’incertitudes et de peur que le patron de ce mouvement, Guillaume Soro reclus en exil a choisi de confier les rênes de son mouvement à 24 amazones avec à leur tête Anne-Marie Bonifon. 

A quoi répondait cette stratégie de mettre en avant des femmes alors que la foudre du pouvoir s’abattait sur ce mouvement politique ? Guillaume Soro avait-il en mémoire les hauts faits d’armes de femmes leaders précurseurs de la lutte émancipatrice de la Côte d’Ivoire telles Anne-Marie Raggi, résistante et leader du mouvement de la marche des femmes sur Grand-Bassam le 6 juin 1949 aux côtés de Marie Koré pour libérer leurs époux emprisonnés, Mamba Bakayoko, une ivoirienne de 76 ans morte en prison après plus d’un an de détention à la prison d’Abidjan pour avoir montré aux femmes la voie de la résistance face à l’administration coloniale, Massaran Keita épouse du détenu politique Camara Lamad, Moussokoro Camara ou encore Jeanne Gervais ? Ou bien ces nominations répondaient plus à une volonté de protéger les hommes de son mouvement des vagues d’arrestation en cours en ce moment ? Toujours est-il qu’avec du recul, le temps semble lui avoir donné raison.

A l’épreuve du feu, ces femmes ne se sont pas reniées. Quatre d’entre elles seront arrêtées lors des contestations politiques précédant la présidentielle d’octobre 2020. Il s’agit d’Anne-Marie Bonifon, coordonnatrice nationale du GPS, Henriette Sonnebo Guei, Naminata Koné, Kouignignon Irène Pan épouse Todé qui avaient été arrêtées le 13 août 2020 à Cocody, à l’occasion d’une marche de l’opposition contre la candidature du président sortant Alassane Ouattara candidat à la présidentielle du 31 octobre 2020.

Six mois plus tard soit le mercredi 27 janvier 2021, ces femmes militantes du parti de Guillaume Soro ont recouvré la liberté. La prison n’aura nullement entamé leur engagement politique. Dans une interview après sa libération Anne-Marie Bonifon déclarera « Nous avons retrouvé la famille GPS toujours unie, déterminée à continuer cette lutte pour une nouvelle Côte d’Ivoire réunie et avec son Excellence Soro Kigbafori Guillaume et son Mouvement Générationnel qui est Générations et peuples Solidaires » avant de clarifier à un moment où le nomadisme ou la transhumance politique semble la donne « Moi, Anne Marie Bonifon, je reste et demeure GPS avec son Excellence Soro Kigbafori Guillaume ».

Contrairement à ces amazones qui sont restées fidèles à leur parti en dépit des difficultés et des épreuves, l’on a assisté avec ahurissement et grand étonnement à une réaction contraire du côté des hommes. Il est vrai que sous nos tropiques, le jeu démocratique est encore balbutiant et loin d’être un cours d’eau tranquille et les leaders de l’opposition l’apprennent bien souvent à leurs dépens. Alors dans le tourment de la tempête et face aux vents impétueux de la répression qui soufflaient de toute part là où des femmes sont demeurées stoïques et constantes avec leurs convictions, des hommes qui comptaient dans le cercle restreint de Guillaume Soro ont choisi tout simplement de retourner casaque. Les idéaux et les convictions qui ont fondé l’engagement politique de ces hommes ont fondu comme beurre au soleil dès les premières épreuves.

Honneur aux femmes pourrait-on dire car elles ont donné une leçon de fidélité et de loyauté aux hommes en ne sautant pas de la barque alors qu’elle semblait couler.

Tout porte à croire qu’en 1949 comme aujourd’hui, la femme demeure un modèle d’engagement, de détermination et de fidélité quand une cause rencontre son adhésion. Il est vrai que la politique reste l’apanage des hommes et un milieu difficile dans lequel elles doivent surmonter des embûches au quotidien mais l’exemple des femmes de GPS et de bien d’autres femmes leaders politiques à travers le monde démontre qu’elles méritent bien plus que ce que les strapontins qu’on leur sert.

 

Content created and supplied by: SGB78 (via Opera News )

Tags:      

guillaume soro mamba bakayoko
Opera News is a free to use platform and the views and opinions expressed herein are solely those of the author and do not represent, reflect or express the views of Opera News. Any/all written content and images displayed are provided by the blogger/author, appear herein as submitted by the blogger/author and are unedited by Opera News. Opera News does not consent to nor does it condone the posting of any content that violates the rights (including the copyrights) of any third party, nor content that may malign, inter alia, any religion, ethnic group, organization, gender, company, or individual. Opera News furthermore does not condone the use of our platform for the purposes encouraging/endorsing hate speech, violation of human rights and/or utterances of a defamatory nature. If the content contained herein violates any of your rights, including those of copyright, and/or violates any the above mentioned factors, you are requested to immediately notify us using via the following email address operanews-external(at)opera.com and/or report the article using the available reporting functionality built into our Platform

VOUS AIMEREZ

Retour de Gbagbo en mars : Assoa Adou et Simone Gbagbo ne tiennent pas le même langage

16 minutes ago

283 🔥

Retour de Gbagbo en mars : Assoa Adou et Simone Gbagbo ne tiennent pas le même langage

Législatives 2021 : le vice président du PDCI veut reconquérir la ville de Bouaké

37 minutes ago

166 🔥

Législatives 2021 : le vice président du PDCI veut reconquérir la ville de Bouaké

A 24h de la campagne, plus de 300 militants du Fpi dans le fief d’Affi embarquent dans le navire Rhdp

55 minutes ago

521 🔥

A 24h de la campagne, plus de 300 militants du Fpi dans le fief d’Affi embarquent dans le navire Rhdp

Soubré/Législatives 2021: un candidat reçoit la visite des personnes cagoulées

1 hours ago

740 🔥

Soubré/Législatives 2021: un candidat reçoit la visite des personnes cagoulées

Kenya : elle avait perdu son fils il y a 3 ans, mais elle le retrouve fou dans la rue

1 hours ago

400 🔥

Kenya : elle avait perdu son fils il y a 3 ans, mais elle le retrouve fou dans la rue

Port Bouët : un voleur se fait surprendre par les files électriques, voici ce qui s'est passé

2 hours ago

1672 🔥

Port Bouët : un voleur se fait surprendre par les files électriques, voici ce qui s'est passé

Législatives/Odienné; Touré Nassaba: Donnez la victoire au RHDP pour démontrer qu'ici c'est Ouattara

2 hours ago

34 🔥

Législatives/Odienné; Touré Nassaba: Donnez la victoire au RHDP pour démontrer qu'ici c'est Ouattara

France: un enfant de 18 mois est tombé du quatrième étage d'un immeuble, et la suite est incroyable

2 hours ago

348 🔥

France: un enfant de 18 mois est tombé du quatrième étage d'un immeuble, et la suite est incroyable

Blé Didier / FEMUA : Voici pourquoi je n'ai jamais participé au Femua d'A'salfo

2 hours ago

10 🔥

Blé Didier / FEMUA : Voici pourquoi je n'ai  jamais participé au Femua d'A'salfo

Après Emma Lohouès, Eudoxie Yao sort la grosse artillerie

3 hours ago

12 🔥

Après Emma Lohouès, Eudoxie Yao sort la grosse artillerie

COMMENTAIRES