Sign in
Download Opera News App

 

 

Le Mali réagit vigoureusement aux critiques d'un ministre nigérien sur la transition

Dimanche 19 septembre, les autorités militaires du Mali ont pondu un communiqué particulièrement musclé. Le gouvernement de transition malien répondait au Niger dont le ministre des Affaires étrangères a critiqué sur les ondes de RFI la gestion actuelle du pouvoir au Mali. Notamment l'affaire Wagner, du nom de la société privée militaire russe avec laquelle les Maliens seraient en négociation. Tout en condamnant des propos jugés "inacceptables, inamicaux et condescendants", les autorités maliennes dénoncent le canal et la manière dont les critiques ont été formulées.

Quant à l'affaire Wagner, les Maliens soutiennent qu'elle serait basée sur des rumeurs. «S'agissant de la volonté prêtée aux autorités maliennes d'engager des "mercenaires", le gouvernement de la République du Mali s'étonne et s'interroge sur ces allégations basées uniquement sur des rumeurs et des articles de presse commandités s'inscrivant dans le cadre d'une campagne de dénigrement de notre pays et de diabolisation de ses dirigeants», lit-on dans un paragraphe du communiqué.

Les autorités militaires dénoncent également une ingérence dans les affaires du Mali et en appellent au respect de sa souveraineté, "dans le souci de préserver son intégrité territoriale". «Il ne permettra à aucun État de faire des choix à sa place (...)», ajoutent-elles. Tout en se disant disposées à un dialogue ouvert et "franc" avec ses partenaires.

Content created and supplied by: Fatogoma (via Opera News )

Mali Maliens Wagner

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires