Sign in
Download Opera News App

 

 

Interview exclusive avec Hérode Seri, Président National du CRI DU PEUPLE

Interview exclusive avec HERODE SERI Président National du CRI DU PEUPLE 


Ce Dimanche 28 Novembre 2021 à 8H 30 nous avons été reçu par Hérode Seri Président du Mouvement Le Cri du Peuple au siège à Yopougon Niangon .

Quelle est la date de création votre association ?

Le cri du peuple est un mouvement citoyen né en août 2016.

Cette organisation a été créé de la volonté d' ivoiriens de se battre pour l'amélioration substantielle des conditions de vie de nos concitoyens.

Nous sommes parti du postulat selon lequel il y'a des questions existentielles et substantielles qui transcendent les chapelles politiques et qui méritent d'être mis en évidence .Ces problématiques sont entre autres la lutte pour la promotion des valeurs démocratiques, la lutte contre le chômage et la vie chère ,la lutte contre l’aliénation et toute politique d’asservissement, contre la pauvreté et les inégalités, pour les libertés individuelles et collectives, contre le chômage , pour la paix et la cohésion sociale…

Quelle sont vos objectifs ?

Il se donne pour but :

De proposer des solutions aux problèmes sociaux, relever les défis auxquels nos populations sont ou seront confrontées ;

De contribuer à l’instauration de la paix et d’une démocratie véritable en côte d’ivoire et en Afrique ;

D'œuvrer pour une redistribution équitable des ressources publiques.

De contribuer à la lutte contre l’enrichissement illicite : la corruption, les détournements de fonds publics, la gabegie au détriment de l’intérêt des populations.

De Contribuer à la construction d'une économie Nationale autonome dans le respect et la promotion des investissements et de l’emploi, sources de développement.

D'œuvrer de manière constante à élever le niveau d’éducation, de conscience et de culture politique du peuple. Parler du peuple au peuple.

De promouvoir une nouvelle génération d’hommes politiques Ivoiriens, capables de combattre partout le tribalisme dans la vie politique, l’insalubrité morale, le pillage des ressources publiques.

De contribuer à la lutte contre la gérontocratie qui est l’une des sources principales du tripatouillage des constitutions en Afrique et la négligence du potentiel de la jeunesse africaine. 

De veiller au respect des droits de l’être humain à la vie, à l’éducation, à la santé, au travail, au logement et tout autre droit universellement reconnus.

Quel est le niveau d'implantation du Cri du peuple ?



Le cri du peuple se donne les moyens d'être représentatif sur toute l'étendue du territoire.

Actuellement nous avons des sections et coordination à Abidjan (Port Bouet ,Koumassi ,Marcory, Adiaké, Yopougon que nous allons investir bientôt, Cocody et abobo).

À l'intérieur du pays nous sommes à Tiassale,N'douci ,Sikensi ,Gagnoa ,Daloa , vavoua et Yamoussoukro.).

Nous préparons pour bientôt plusieurs tournées de redynamisation et d'implantation de bases pour rendre notre organisation encore plus forte et imposante.

Quel bilan faites-vous aujourd'hui en terme d'actions ?

Le bilan est positif car lors de notre dernière activité au foyer des jeunes de Marcory nous avons réussi le Paris de la mobilisation devant plus de 400 personnes dans la salle pour investir la coordination d'Abidjan sud (port Bouet, Koumassi et marcory). À cette investiture nous avons passé en revue l'actualité sociopolitique .

Aujourd'hui nous sommes engagés aux côtés des déguerpis de Koumassi Fanny pour dénoncer l'injustice béante qui frappe nos concitoyens...

A la Journée Nationale d'excellence (JNE) tenue le 5 Novembre 2021 au Palais présidentiel d'Abidjan-plateau ;c' est l'Union Perpétuelle des Jeunes Benero (UPJB) qui a été désignée Lauréate du prix d'excellence de la meilleure association de jeune de Côte d'Ivoire .Quelle sont vos impressions ?

C'est une bonne chose que d'encourager le mérite . Cependant nous nos actions se veulent plus proches des masses .Notre rôle d'arbitre et de juges à la fois de la gestion de la chose publique, nous conduit par moment à être strict et dur sur certaines thématiques que nous jugeons essentielle et vitale pour le peuple. Sur ces questions nous pensons qu'il ne faut pas ruser avec le peuple .Pour nous la défense des intérêts du peuple demande à descendre dans l'arène afin de mieux jogger les diffusés des populations loin des bureaux et rapports et plaidoyers. Vous comprenez qu'il sera difficile pour nous de recevoir un prix de la part du chef de l'Etat qui voit en nous des gens proches de l'opposition (Rires)

Comment comptez-vous orienter vos prochaine action en 2022 ?

2022 sera une année de pleine actions et sans repos pour nous ,car je disais nous allons investir tout le pays pour implanter notre mouvement et ses idéaux .Nous allons également nous battre pour trouver des partenaires pour financer des projets pour nos militants ,afin de faciliter l'insertion socioprofessionnelle de nos membres. Cela permettra à chacun de nous d'être plus efficace sur le terrain et assurera une certaine autonomie financière aux Crieurs mais aussi à notre organisation qui n'aura plus de problèmes de cotisation.

Quelles sont vos sources de financement ?

Comme toutes organisation ,nous vivons des cotisations de nos membres ,de dons et de lègues .

Quelle place occupe le genre féminin dans Le Cri du Peuple ?

La femme occupe une place de choix dans notre structure. Elle occupent des places très importantes dans les instances du mouvement.

Content created and supplied by: Talal2020 (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires