Sign in
Download Opera News App

 

 

Tchad: une folle rumeur créé la panique

Cette nuit du mardi 20 au mercredi 21 à été très mouvementée. Un vent de panique avait soufflé grandement sur les tchadiens en particulier et sur les africains en général.

En effet, aux environs de 23h30 GMT, une information en provenance du porte-parole des rebelles du FACT stipulait que le nouveau président du CMT (Conseil Militaire de Transition), le général Mahmat Idriss Deby aurait été tué au palais présidentiel suite à des échanges de coups de feu.

L'information en Côte d'Ivoire avait été relayée par certains cybers activistes ou lanceurs d'alerte. Au Mali la même information était distillée par une chaîne web très célèbre et très sérieuse.

Une autre vidéo dans laquelle l'on voyait effectivement des échanges de tirs, sans pour autant voir les protagonistes semblait confirmer la fameuse rumeur. L'information était tellement persistante que l'on s'attendait à voir une confirmation des généraux encore en vie du CMT.

Aux alentours de 01h du matin, une publication de l'armée nationale du Tchad fustige la rumeur selon laquelle le fils de Idriss Deby Itno serait mort et rassure la population que tout se passe qu'il n'y a d'ailleurs eu aucun coup de feu au palais présidentiel. Dès cet instant, l'on s'aperçoit qu'il s'agissait là d'une "FAKE NEWS".

Cependant, il faut reconnaître que le doute demeure toujours dans l'esprit des uns et des autres car jusqu'à l'heure actuelle, aucun officiel du Tchad n'a fait une vidéo pour démentir la folle rumeur qui aura créé une véritable panique en ces temps de crise au Tchad.

KISSAMANO.

Content created and supplied by: Kissamano (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires