Sign in
Download Opera News App

 

 

Immigration clandestine : quelles solutions durables pour les Etats africains ?

L'immigration clandestine ou immigration illégale est l'entrée irrégulière ou discrète sur un territoire national d'étrangers n'ayant pas réalisé les formalités attendues. Ce fléau qui touche principalement les continents européen et américain fait des milliers de morts chaque année. Du coup, l’on se demande pourquoi ces milliers de personnes, en particulier les Africains, risquent-elles au prix de leurs vies d’entrer de façon illégale en Europe et en Amérique ? Quelles solutions durables les Etats africains devraient-ils envisager pour freiner ce fléau ?

Depuis le début des années 1990, ce sont plus de 200 millions de migrants clandestins, toutes nationalités confondues, qui ont pu entrer en Europe et en Amérique de façon illégale. En 2020, nous avons déjà enregistré seize (16) décès d’Africains en mer, tandis qu’un adolescent a été retrouvé mort dans le train d’atterrissage d’un avion reliant Abidjan à Paris. Ces clandestins qui transitent, avec l’aide de réseaux de trafic de migrants de plus en plus organisés, par la Lybie, le Maroc, le Mozambique, la Tunisie, la Guinée et la Côte d’Ivoire (ville de Daloa), sont en quête d’eldorado. La presqu’inexistence d’Etat de droit en Afrique avec ses corollaires de conflits créant un total désespoir et engendrant la pauvreté, le manque d’emploi et la famine pousse ces personnes à quitter leurs pays d’origine pour rechercher un mieux-être. Bien que souvent attribuée aux habitants de pays relativement pauvres cherchant un meilleur niveau de vie dans les pays plus riches que celui dont ils sont issus, l’immigration clandestine concerne de plus en plus ceux qui en ont les moyens car le coût du voyage est très élevé (deux à trois millions de francs CFA pour les ivoiriens transitant par la Guinée au départ de la ville de Daloa) et qui espèrent à l'étranger une meilleure promotion sociale que celle qu'ils auraient dans leur pays. En outre, le mirage économique de l’Europe et l’Amérique pousse certains Africains à vouloir y aller coûte que coûte. Nous le voyons bien par l’expression « le rêve américain ». En plus de cela, nous accusons les lourdes procédures de demande et d’obtention de visas légaux dans les Ambassades et services d’immigration qui obligent de nombreux Africains à plonger dans l’illégalité après de nombreux échecs de demande de visas. Au vu de ce qui précède, quelles solutions durables les Etats africains devraient-ils envisager ?

Pour freiner l’immigration clandestine,  il faut d’abord instaurer des Etats de droit en Afrique. En effet, les pays africains doivent tout faire pour qu’il règne en leur sein un climat de Paix (une paix véritable) qui est le socle de la démocratie. En ce sens, il faut que les politiciens respectent les constitutions de leurs pays et que tous les candidats en lice des élections présidentielles acceptent les résultats des urnes. Car les crises postélectorales créent des climats de conflits qui font croître le désir des Africains d’aller sur d’autres continents pour y jouir d’un mieux-être. Une alternance politique ferait sans doute l’affaire. Ensuite, il faut que les Etats africains améliorent leurs économies et aient un système d’employabilité performant. A ce sujet, promouvoir l’entrepreneuriat par une facilitation des procédures de création d’entreprises est la solution. Il faut sensibiliser les peuples africains à la création d’entreprise et les bancariser afin qu’il puisse bénéficier de crédits bancaires pour accroître leur activité. Il faut faire comprendre aux Africains que l’eldorado, c’est ici. En outre, il faut démanteler les réseaux de trafic de migrants qui deviennent de plus en plus professionnels. Ces passeurs de clandestins, dont les activités avoisinent souvent la traite négrière, doivent écoper de lourdes sanctions. Enfin, les Etats africains doivent collaborer avec les pays européens et américains pour améliorer les procédures de demande de visa afin que ceux qui immigrent le fassent dans la légalité.

L’immigration clandestine peut être freinée mais il faut une réelle volonté des Etats africains pour faire de l’Afrique l’eldorado des Africains.

« Konan, où vas-tu ? J’ai encore besoin de toi ici pour me donner des plumes de coq pour mes articles ! ».  

Pour plus d’informations sur le fléau, visitez les sites web suivants en cliquant sur ces liens :

1- https://fr.wikipedia.org/wiki/Immigration_illégale

2- https://www.histoire-immigration.fr/questions-contemporaines/les-migrations/l-immigration-clandestine-est-elle-organisee

3- https://www.liberation.fr/checknews/2018/08/09/combien-de-migrants-sont-morts-en-mediterranee-ou-sont-ils-enterres_1671300

4- https://africacenter.org/fr/spotlight/flux-migrants-africains-redefinissent-problemes-securite-afrique/

5- https://blogs.mediapart.fr/franklin-nyamsi/blog/260718/letat-de-droit-le-plus-grand-defi-africain-du-21eme-siecle

Content created and supplied by: KASSI7283 (via Opera News )

Africains Etats africains Europe

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires