Sign in
Download Opera News App

 

 

Coupures d’électricité : le gouvernement s’explique, d’accord et les dégâts, qui répare ?

       Nous ne savons pas ce qu’il en est pour l’intérieur du pays mais depuis le mois, Abidjan connait des coupures de courant intempestives, occasionnant pour certains ménages, des dégâts en termes d’appareils détruits. Ce n’est pas la première fois et c’est bien déplorable. Depuis quelques jours, ces ruptures stressants se sont atténuées ; on peut dire que la CIE, pour la prendre à défaut de son slogan, est ‘’sortie du courant de nos vies’’. Cela suffit-il, Le gouvernement, par la voix de son porte-parole, a donné des explications devant la presse : ‘’…pour ce qui est de la seconde question, il s’agit des coupures d’électricité, c’est bien de cela qu’il s’agit…déjà ce que je puis vous dire, ce sont des contingences naturelles, je parlerai d’accidents qui nous ont conduits dans cette situation..’’.

       Avec bien d’autres explications, on s’incline sur l’autorité qu’il incarne. Les pluies reviennent pour raffluer le niveau des barrages, etc…mais pendant que nous y sommes, il y a des ménages qui ont perdu des appareils, de petits commerçants vivant de photocopieurs, d’ordinateurs sont inconsolables. Tous ces dégâts, de mémoire d’ivoirien adulte, n’ont jamais fait l’objet de mots d’excuses comme si l’argument des accidents suffisait. Combien coûtent quelques mots d'excuses?

      En 2016, le ministre japonais de l’énergie est resté incliné devant son peuple dix minutes durant à cause d’une coupure de courant qui a duré 20 minutes dans une ville du pays. Nous n’invitons aucune autorité à s’excuser pour tous ces désagréments que nous subissons en ces moments (nous sommes habitués mais qu’on aie un minimum de communication sur ces sujets). A Yopougon, précisément entre les deux anciennes cités universitaires, les riverains ont souffert de la coupure de l’électricité trois semaines durant, sans qu’aucune explication ne soit donnée. Trois longues semaines que ces pauvres résidents des immeubles des environs ont accepté stoïquement ce sort injuste. Pourtant, des factures de 30, 40 voire 50.000 ont été gracieusement distribuées.

        Frederic GNEZE

Content created and supplied by: FredericGneze (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires