Sign in
Download Opera News App

 

 

Ce lundi sur Opera News: Amadou Soumahoro en Turquie pour un bilan de santé, des prières pour Hambak, Téné Birahima obtient un soutien…

Retrouvez sur Opera News, dans notre traditionnelle revue de presse, l’essentiel de ce qui fait l’actualité ce lundi 22 mars 2021.

Amadou Soumahoro a-t-il rechuté ?

Le président de l’Assemblée nationale, Amadou Soumahoro s’est envolé hier pour la Turquie. Du coup, les supputations pour son éventuel rechute ont alimenté les débats sur les réseaux sociaux. Officiellement, il serait allé pour un bilan de santé. Les détails sur cette actualité à suivre sur votre application préférée Opera News.

Jean Bodin défend Téné Birahima, Hamed Bakayoko ‘’confié’’ à Allah

Quelques jours après son inhumation, l’ex-premier ministre Hamed Bakayoko continue d’occuper l’actualité. Face aux rumeurs récurrentes distillées sur les réseaux sociaux par des avatars et laissant croire que le Golden Boy, comme on le surnommait, aurait été empoissonné, Jean Bodin (cadre du FPI et proche d’Affi N’Guesssan) a volé au secours de celui qui est la cible de ces accusations, à savoir Téné Birahima Ouattara, ministre de la Défense par intérim et frère cadet du président de la République. « Apportez-nous la preuve qu’il l’a empoissonné. Mais ne vous cachez pas derrière  des avatars… ». Assurément, cette sortie risque d’alimenter la polémique. Vous pourriez lire l’intégralité de ses propos sur votre application.

Pendant ce temps, la cérémonie de 7ème jour du décès d’Hamed Bakayoko qui s’est tenu hier dimanche à Abobo, a donné lieu à des prières à Allah afin qu’il accueille le défunt auprès de lui.

Des pasteurs recadrent Makosso, un immeuble manque de s’effondrer à la Riviera

Autre actualité à suivre, c’est celle qui porte sur le Général des Pasteurs Camille Makosso. En effet, après son clash avec l’avatar Chris Yapi qui a révélé ses relations avec certains ministres et qui lui a valu des critiques acerbes des internautes, ce sont ses pairs qui en ont rajouté une couche. Les pasteurs évangéliques, mécontents des agissements de leur collègue l’ont interpellé publiquement.

Ce jour, les débats sur la toile et dans la presse tourneront également autour de l’affaire de l’immeuble qui s’est presqu’effondré à la Riviera Bonoumin. Cette autre affaire d’effondrement d’immeuble, après celle du R+4 à  Anono qui avait fait une dizaine de morts la semaine dernière met le ministère de la construction au banc des accusés. Et son premier responsable, Bruno Koné fait face aux critiques suite à sa sortie dans laquelle il a tenté de dégager la responsabilité de ses services.


Haller positif au Covid-19, Eric Bailly sur le départ ?

En sport, il faut noter que l’international ivoirien Sébastien Haller évoluant aux Pays-Bas a été testé positif au Covid-19 et manquera certainement le prochain regroupement des Eléphants de Côte d’Ivoire. Un autre Eléphant qui fait parler de lui, c’est Eric Bertrand Bailly. Celui-ci aurait suspendu les négociations sur le prolongement de son contrat s’estimant mal utilisé par son coach.

 

Rumba junior dément « la prise en charge de la fille d’Hamed Bakayoko », Serge Beynaud répond à ses détracteurs

Ramba Junior, jeune faiseur de Coupé-décalé a défrayé la chronique après sa « déclaration » visant à prendre en charge les études de la fille d’Hamed Bakayoko. Vu les réactions et les railleries dont il a été l’objet, le jeune artiste a dû réagir pour mettre fin au débat. Il a purement et simplement démenti l’information selon laquelle il aurait décidé de « s’occuper » de Mayama, la benjamine des Bakayoko.

Attaqué, Serge Beynaud se défend. Sa vie privée et professionnelle pour ses détracteurs font ménage. Pour cette énième attaque, c'est sa carrière musicale qui est attaquée. En vue d'éclairer la lanterne de ses détracteurs, il apporte des répliques sans faux-fuyants. L’artiste se considère en effet comme un ‘’ambianceur’’ : « le coupé décalé se résume à ça: Ambiance (animation, danse)! Alors pourquoi chercher loin ce qui est tout prêt là là », a-t-il lancé avec ironie.

Congo- Brazza: l'opposant principal meurt en pleine élection présidentielle                                                                        

A l’international, on s’intéressera à la présidentielle au Congo Brazzaville où le président Denis Sassou N’Guesso est candidat à sa propre succession. Et surtout un fait inattendu qui a jeté l’émoi sur la nation congolaise. Il s’agit décès de l’opposant principal Guy-Brice Parfait Kolélas des suites de la Covid-19 lors de son évacuation sanitaire vers la France quelques heures après la clôture du scrutin.

La Rédaction

Content created and supplied by: Tembo.Opera (via Opera News )

hamed bakayoko opera news turquie

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires