Sahel, Algérie, Rwanda, Emmanuel Macron s'exprime sur sa diplomatie vis-à-vis de l'Afrique

Theodorebekoinbrou
By Theodorebekoinbrou | Opera News Côte d’Ivoire
Published 8 days ago - 1 views

Dans une interview au magazine "jeune Afrique" le président Français Emmanuel Macron évoque notamment la lutte contre le terrorisme au Sahel, le passé colonial de la France mais aussi ses relations avec les Chefs États Algérien, Guinéen et Ivoirien.


De l'Algerie au Rwanda en passant par le Sahel, Emmanuel Macron a défendu sa diplomatie vis-à-vis de l'Afrique dans un entretien, publié 20 novembre par jeune Afrique. Dans cette interview, le président Macron donne notamment rendez-vous aux Africains en juillet 2021 pour me prochain sommet France -Afrique à Montpellier.


Au Sahel, "on ne discute pas" avec "les terroristes"

Concernant le Sahel, le chef de l'État qu'il aura, " dans le prochain mois, les décisions à prendre pour faire évoluer Barkhane", la force Française composé plus de 5000 hommes. Il martèle l'opposition complète de Paris à toute négociation contre les jihadistes, alors que ce sujet fait débat dans la région, notamment au Mali. "Avec les terroristes, on ne discute pas, on combat", résume t-il.


Le président appelle à "s'inscrire dans la feuille de route claire que sont les accords d'Alger", en référence à l'accord de paix conclu en 2015 en le pouvoir Malien, les groupes Armés pro-Bamako et l'ex rébellion à dominante touarègue du Nord du Mali. "Ceux ci prévoient un dialogue avec différents groupes politiques et autonomistes. Mais ne veut pas dire qu'il faut dialoguer avec les groupes terroristes, qui continuent à tuer des civils et des soldats", à t-il ajouté.


"Regarder l'histoire" de la colonisation "en face"


" je pense qu'entre la France et l'Afrique, ce dois être une histoire d'amour", affirme le Président Français, en plaidant pour l'établissement d'une relation équitable et dun véritable partenariat". Pour cela, "nous ne vont pas être prisonniers de notre passé", il nous faut regarder cette période de l'Histoire en face, de manière décomplexée mais avec un souci de vérité", dit Emmanuel Macron, au sujet de la décolonisation. " Ne cachons rien et avançons", ajoute t-il.


Le Chef de l'État Français estime que " des dirigeants Africains et des puissances étrangères comme la Russie ou la Turquie jouent sur le ressentiment post-colonial" en Afrique Francophone ou des manifestations d'ampleur limitée, ont récemment organisées contre la républication de caricatures de Mohamed dans la presse.


En Algerie, Emmanuel Macron veut "aider" le président Abdelmadjid Tebboune


L'Algerie est une autre priorité pour Emmanuel Macron, qui avance vouloir faire, "tout ce qui est à son possible " pour "aider" le président Abdelmadjid Tebboune pour que "réussisse" la transition lancée en 2019 par le soulèvement populaire du "Hirack". Emmanuel Macron appelle à la patience, estimant qu'on ne change pays, des institutions et des structures de pouvoir en quelques mois.

Depuis fin d'octobre, le chef de l'État est hospitalisé en Allemagne, pour une infection au covid-19. Une absence qui a réveillé le spectre pour beaucoup d'Algériens et dans les médias, de la vacance du pouvoir lors des hospitalisations à l'étranger d'Abdelazizz Bouteflika, après son grâce accident vasculaire cérébral en 2013.

Interrogé sur son attitude vis-à-vis du "défi mémoriel" posé par la guerre d'Algérie. Emmanuel Macron affirme que l'important est de "mener un travail historique et réconcilier les mémoires" plutôt que de "s'excuser". "Au fond nous sommes enfermés dans une espèce de balancier entre deux postures : l'excuse et la repentance d'une part, le déni et la fierté de l'autre. Moi, j'ai envie d'être dans la vérité et la réconciliation et le président Tebboune a exprimé sa volonté faire de même" ajoute t-il.


Vers une visite au Rwanda, en 2021


Le président Français a par ailleurs salué son homologue du Rwanda, Paul Kagame, qui a selon lui " pacifié le discours politique Rwandais à l'égard de la France ces dernières années" il indique espérer se rendre dans son pays en 2021 pour concrétiser le réchauffement des relations après des décennies de tensions liées au rôle dans le génocide de 1994.


En Guinée, "la situation est grave"


Enfin, le Magazine panafricain a interrogé sur la réélection en octobre, du président Alpha Gondé 82 ans. Sa décision de briguer un troisième mandat avait donné lieu à des violentes manifestations qui ont faire plusieurs dizaines de morts. " la situation est grave en Guinée", selon le président Français qui regrette que le président Alpha Gondé, réélu en octobre, ait organisé un référendum et un changement de la constitution uniquement pour pouvoir garder le pouvoir".

Emmanuel Macron s'est revanche montré compréhensif au sujet de la réélection en octobre, également controversé, d'Alassane Ouattara 78 ans, à la tête de la côte d'ivoire. Il "s'est présenté par devoir" à la présidentielle alors qu'il ne le "voulait pas". Des violences ont éclaté dans ne cadre de l'élection présidentielle, faisant au moins 85 morts et près de 500 blessés depuis août. "In appartiendra ensuite au président Ouattara de définir les termes d'une vie politique pacifiée", selon Emmanuel Macron.

Content created and supplied by: Theodorebekoinbrou (via Opera News )

Tags:      

Opera News is a free to use platform and the views and opinions expressed herein are solely those of the author and do not represent, reflect or express the views of Opera News. Any/all written content and images displayed are provided by the blogger/author, appear herein as submitted by the blogger/author and are unedited by Opera News. Opera News does not consent to nor does it condone the posting of any content that violates the rights (including the copyrights) of any third party, nor content that may malign, inter alia, any religion, ethnic group, organization, gender, company, or individual. Opera News furthermore does not condone the use of our platform for the purposes encouraging/endorsing hate speech, violation of human rights and/or utterances of a defamatory nature. If the content contained herein violates any of your rights, including those of copyright, and/or violates any the above mentioned factors, you are requested to immediately notify us using via the following email address operanews-external(at)opera.com and/or report the article using the available reporting functionality built into our Platform

VOUS AIMEREZ

Connu pour sa lutte contre le VIH-SIDA, on l'appelle '' le roi des préservatifs ''

38 minutes ago

36 🔥

Connu pour sa lutte contre le VIH-SIDA, on l'appelle '' le roi des préservatifs ''

Après la Covid-19, une autre catastrophe sanitaire annoncée en Afrique (OMS)

1 hours ago

28 🔥

Après la Covid-19, une autre catastrophe sanitaire annoncée en Afrique (OMS)

La Côte d'Ivoire dans le top 5 des pays africains dans la promotion du genre

3 hours ago

141 🔥

La Côte d'Ivoire dans le top 5 des pays africains dans la promotion du genre

Pour une journaliste française : "Macron a discrédité la politique française en Afrique"

6 hours ago

1926 🔥

Pour une journaliste française :

Classement FIFA: le Sénégal, meilleure nation de football en Afrique

7 hours ago

134 🔥

Classement FIFA: le Sénégal, meilleure nation de football en Afrique

L’OMS effraie encore l’Afrique : le paludisme tuera plus de personnes que le coronavirus

7 hours ago

25 🔥

L’OMS effraie encore l’Afrique : le paludisme tuera plus de personnes que le coronavirus

Journée mondiale du SIDA 2020 : "Solidarité mondiale et responsabilité partagée"

7 hours ago

17 🔥

Journée mondiale du SIDA 2020 :

George weah ressuscite son âme de footballeur sur un terrain de Maracana à Monrovia.

17 hours ago

169 🔥

George weah ressuscite son âme de footballeur sur un terrain de Maracana à Monrovia.

Déclaration de GPS ce lundi 30 novembre 2020 : voici les grandes décisions prises par le parti

18 hours ago

15788 🔥

Déclaration de GPS ce lundi 30 novembre 2020 : voici les grandes décisions prises par le parti

Est-il possible de faire un scrutin électoral sans heurts dans l'espace francophone ?

18 hours ago

135 🔥

Est-il possible de faire un scrutin électoral sans heurts dans l'espace francophone ?

COMMENTAIRES