Sign in
Download Opera News App

 

 

Maliens et Africains, les éternels assistés! La Russie mal positionnée pour rivaliser avec l'occident

‘’À bas la France ! Vive la Russie’’…Comme dans les premières années après l’indépendance, les Maliens se retrouvent encore à chercher le salut dans les bras d’un autre, d'une puissance, qui espèrent-t-ils, viendra les délivrer de l'oppresseur, et les conduire à la Terre promise, là où eux-mêmes du Nord au Sud, sont profondément divisés, minés par les contradictions tribalistes internes qui demeurent les premiers, sinon les véritables écueils de l’émancipation souverainiste.

Combien de fois, faudra-t-il expliquer aux Maliens et au reste des Africains que les états n’ont pas d'amis, mais plutôt des intérêts ?

Si le Messie existait en une quelconque puissance rivale dans cette géopolitique mondiale, les Africains auraient tout de même commencé à percevoir le bout du tunnel avec le Chine, qui depuis près de 20 ans s’impose comme le premier partenaire commercial du continent.


Non, l’irruption de Pékin n'a fait qu'alourdir la dette publique des états Africains et ces mêmes gouvernements continuent de plaider l’annulation de leurs dettes, pour la simple raison que la croissance observée sur le continent ces dernières décennies fût beaucoup plus artificielle qu’inclusive, avec des emprunts massifs pour la réalisation d’infrastructures de développement, qui plongent les peuples dans un mirage illusionniste d’une évolution vers les standards Occidentaux, sans véritable impact sur les conditions de vie des populations…

Combien de fois, faudra-t-il expliquer aux Maliens et aux Africains en général, que la géopolitique mondiale est impitoyable et que les parkings sont partagés entre les grandes puissances ? Les échanges commerciaux ne signifient guère un basculement dans l’escarcelle d'une autre puissance.

Une chose que les euphoriques doivent comprendre, si au plus fort de la guerre froide, l’Occident a réduit à néant la puissance de l'empire Soviétique en Afrique, vainqueur avec lui de la seconde guerre mondiale, l'on voit très mal à présent comment et pourquoi les puissances occidentales qui ont réussi à asseoir un système unipolaire accepteraient de céder du terrain à la simple Russie, au risque de voir s'ebranler l’ordre établi.


À un certain moment, il faut sortir des illusions et comprendre que le véritable combat réside dans la nécessité de faire un effort d’unité sur soi-même, de repli judicieux et stratégique sur les valeurs locales, de sorte à réorganiser en profondeur nos états dans le sens du développement harmonieux. Un jour ou l'autre, il faudra bien rompre avec cette mentalité d’assistés…

Raoul Mobio 

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

lionel messi russie

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires