Sign in
Download Opera News App

 

 

Alliance Bédié-Gbagbo: Le front nationaliste en marche, pour mener la vie dure à Ouattara

Désormais, il faudrait s'attendre à ce que les choses ne se passent plus comme avant. Depuis le retour à Abidjan de l'ex chef d’état Ivoirien, Laurent Gbagbo, la température est montée d'un cran dans le débat politique Ivoirien.

Revenu de ses 10 années d'exil politico-judiciaire, le rival d'Alassane Ouattara lors du second tour de la présidentielle de Novembre 2010, manœuvre ouvertement pour se repositionner sur l'échiquier politique national.

Discours offensifs contre le régime Ouattara, attaques allusives contre la France Sarkozyste et surtout, cette alliance avec le PDCI-RDA, que Laurent Gbagbo entend consolider comme il l'a réitéré lors de son séjour dans son village de Mama, indiquant être "très heureux que le frère Guikahué ait joué un rôle important entre le rapprochement de nos deux partis". Et, c'est de bonne guerre.

Dans sa position actuelle, Laurent Gbagbo a besoin d'un allié fort. Le rapprochement avec le PDCI-RDA de son ancien adversaire, Henri Konan Bédié est tout aussi stratégique qu'opportun.

Les deux partis, bien que se situant dans des bords idéologiques différents, gardent un fond politique commun: leur attachement au nationalisme. Le nationalisme, c'est ce qui fonde l'aura politique des deux hommes. Sur ce point, leurs partisans imbus de l'idéal nationaliste, ne risquent pas de se frotter.

C'est pourtant cette doctrine que le libéral Ouattara, actuellement au pouvoir, et longtemps soupçonné de fraude sur la nationalité, continue de combattre, prônant plutôt une valorisation de la pluralité multiseculaire des composantes sociologiques en Côte d'Ivoire, sans exclusion des populations étrangères.

Ce sont ces partis et groupements politiques qui se sont retrouvés au stade Houphouet-Boigny, le 10 Octobre dernier lors du meeting contre le 3ème mandat.

Chaînon manquant de cette alliance nationaliste , Laurent Gbagbo est finalement de retour sur le terrain politique, pour raviver la flamme de ce combat idéologique qui a de tout temps, caractérisé son engagement politique, tout comme son aîné du PDCI-RDA.

Certes, Guillaume Soro est encore en exil, mais l'union de ces deux dinosaures, promet de compliquer la tâche à Alassane Ouattara, durant ses 10 années de gouvernance, a essentiellement été cajolé par une opposition complaisante et transparente. 

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

france sarkozyste henri konan bédié laurent gbagbo régime ouattara

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires