Sign in
Download Opera News App

 

 

Législatives/Agboville et Gagnoa : Adama Bictogo et Guikahué jouent très gros

Le Directeur exécutif du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), Adama Bictogo et le Secrétaire exécutif du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci), le Pr Maurice Kacou Guikahué sont engagés dans la course pour la conservation de leur poste de député. La suite de leur carrière respective dépend fortement, surtout pour le premier nommé, de l’issue de ces élections.

Adama Bictogo à quitte ou double

Le Directeur exécutif du Rhdp joue sa carrière

Les batailles dans les circonscriptions électorales d’Agboville/commune et de Gagnoa/ sous-préfecture seront rudes pour Adama Bictogo et le Pr Maurice Kacou Guikahué. Tous deux seront confrontés à deux dames déterminées et prête à en découdre. Les deux responsables politiques ont bénéficié, lors des élections législatives du 18 décembre 2016 de circonstances quasi-similaires. D’abord, c’était à une époque où Pdci et Rdr réunis dans le cadre de l’alliance du rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix filaient l’amour parfait. A cette époque, les deux formations politiques évitaient toute confrontation brutale quand les circonstances ne s’y prêtent pas. C’est ainsi que Adama Bictogo à Agboville/commune et Kacou Guikahué à Gagnoa/Sous-préfecture sont allés aux élections de 2016 en roue libre et les ont remporté la fleur au fusil. Ensuite, il y a eu le boycott des législatives décrété par le Front populaire ivoirien (Fpi), faction « Gbagbo ou rien », Gor. C’était du pain béni pour ces deux responsables de partis politiques. Ce sont donc ces deux facteurs qui ont permis de remporter ces victoires faciles en 2016.

Les législatives de 2021 présentent un tout autre visage. Les Gor sont dans la compétition. La conséquence pour Adama Bictogo et Maurice Kacou Guikahué est qu’ils auront affaire à deux dames de caractères, adossées à une machine électorale qui peut se montrer très redoutable.  Dans ces deux circonscriptions électorales du sud et du centre-ouest de la Côte d’Ivoire, la bataille se fera donc aux couteaux, alors même que ces deux responsables politiques n’ont pas droit à l’erreur. Bictogo aura en face de lui, Fleur Esther Aké Mbo candidat de la plateforme Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (Eds) et Guikahué, la bouillante Marie-Odette Lorougnon, député d’Attécoubé de 2000 à 2010, vice-présidente du Fpi pro Gbagbo et présidente des femmes de cette faction du parti des socialistes ivoiriens.

Elle veut bouter le Rhdp hors d’Agboville

Fleur Esther, plus que jamais déterminée

Le cas d’Adama Bictogo. Le Directeur exécutif du Rhdp perdrait toute légitimité au sein de son parti s’il n’arrivait pas à se faire réélire au poste de député d’Agboville/commune. On sait que la sélection des candidats à la candidature a donné lieu à des arbitrages délicats au Rhdp. Des cadres de haut rang et même des députés sortant ont été mis de côté, au profil parfois, d’illustres inconnus. Les mécontentements sont si intenses que des candidatures indépendantes et dissidentes de cadres du parti présidentiel ont fleuri un peu partout. A Niakara par exemple, le député sortant, le Dr Guibessongui N’datien Séverin se présente en indépendant contre le candidat du Rhdp. Ainsi, Si le Directeur exécutif perd son poste de député, il en sera d’autant fragilisé. La place centrale qu’il occupe en sein du parti de la majorité pourrait bien en pâtir. A quoi pourrait servir un chef d’exécutif fragilisé, donc sans autorité et dépourvu de la légitimité populaire conférée par les élections ? Quelle est la plus-value politique escomptée en nommant un tel homme sans assise populaire, à un poste de responsable dans l’administration ? On peut dire sans risque de se tromper que l’élection législative à Agboville, bien que locale, aura une incidence certaine, en bien comme en mal, sur l’avenir politique proche d’Adama Bictogo.

 Marie-Odette Lorougnon sur la défensive

La Présidente des femmes du Fpi se positionne à Gagnoa

Le Pr Maurice Kacou Guikahué est dans une position quasi-similaire. A la différence notable que le Secrétaire exécutif ne joue pas forcément son avenir politique dans cette élection du 06 mars. Il tient son pouvoir de la confiance qu’il inspire au président du Pdci, Henri Konan Bédié. Tant que ce lien reste solide, le professeur de cardiologie n’a rien à craindre. Sa récente incarcération, suite à la désobéissance civile et du boycott de la présidentielle du 31 octobre 2020 a plutôt renforcé le courant de sympathie des militants du vieux parti autour de sa personne. Cependant, en cas de défaite, le Pr Guikahué verra son aura s’assombrir au sein du Pdci. Il est actuellement, président du groupe parlementaire Pdci en plus de son poste de Secrétaire exécutif principal. En cas de défaite, il perd automatiquement cette fonction parlementaire et cela ne sera pas sans conséquence. Le nouveau président du groupe parlementaire élu pourrait se tailler une place auprès de Bédié et au détriment de Maurice Guikahué.

Comme on le voit, la montre s’est emballée pour les deux chefs d’exécutif des deux partis rivaux.

Théodore Sinzé

Content created and supplied by: ThéodoreKoffiSinzé (via Opera News )

gagnoa ivoire pdci maurice kacou guikahué rassemblement des houphouétistes rhdp

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires