Sign in
Download Opera News App

 

 

Entre Gbagbo et Ouattara, le courant ne passe plus depuis leur rencontre du 27 Juillet (JA)

De retour de ses 10 années d’exil judiciaire le 17 Juin dernier, l’ex chef d’état Ivoirien, Laurent Gbagbo rencontrait son successeur, Alassane Ouattara, le 27 Juillet au Palais présidentiel d’Abidjan.

 

Cette rencontre qualifiée d’historique par l’ensemble des observateurs de la vie politique Ivoirienne, avait l’on s’en souvient, suscité beaucoup d’espoir dans l’optique de la mise en œuvre effective du projet de réconciliation nationale. Depuis, les vieux dossiers de la crise postélectorale liés notamment à la condamnation à 20 ans de prison de l’ancien président et actuellement, le maintien en détention des prisonniers militaires, ont empoisonné l’atmosphère entre les deux anciens alliés du Front Républicain. Et comme il fallait s’y attendre, la surenchère a très vite déteint sur leurs relations.

 

Selon Jeune Afrique dans l’article intitulé ‘’Côte d’Ivoire : Pourquoi Laurent Gbagbo redescend dans l’arène’’, sorti dans le numéro 3107 du mois de Décembre 2021, le confrère confie à propos des relations que l’ex dirigeant Ivoirien entretient avec son adversaire de la crise postélectorale de 2010-2011 : ‘’ Ses relations avec Alassane Ouattara, fluides lors de leur tête-à-tête du 27 Juillet, se sont peu à peu dégradées. Les deux hommes se parlent beaucoup moins’’.

 

Cependant, relativise des proches de l’ancien chef d’état, ‘’ Sur le ton de l’humour, Laurent Gbagbo peut se montrer moqueur envers son aîné. Mais, il n’a jamais exprimé d’amertume’’. Cette atmosphère révélée par le magazine panafricain n’augure certes rien de positif pour la suite du processus de réconciliation nationale. L’impératif du dialogue républicain saura peut-être prévaloir.

Probablement avec la pression des partenaires internationaux soucieux de voir le climat politique se détendre.

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

alassane ouattara laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires