Sign in
Download Opera News App

 

 

Chefferie traditionnelle à Didiévi : Nanan Bôlè Affoué Jacqueline, nouvelle Reine Mère d’Allokokro

Nanan Yao Affoué Jacqueline, désormais nanan Bôlè Affoué, a été intronisée chef du village d’Allokokro, dans la commune de Didiévi. Cette intronisation a été l’occasion en ces festivités de « paquinou », de rassembler toutes les filles et tous les fils dudit village.

Venus pour nombre d’entre eux de la capitale économique, le rappel de tous les enfants d’Allokokro, en zone forestière a été fait. L’objet de ces retrouvailles étant noble, le corps préfectoral avec à sa tête le préfet Djiket Raymond ainsi que nanan N’guessan Bangui, chef canton N’gban et membre du directoire de la Chambre nationale des Rois et chefs traditionnels ont marqué de leur présence cette cérémonie d’intronisation. Le décor planté par le PCO, Janvier Kouassi, le président de la mutuelle, Koffi Robert, à quant à lui fait connaître celle qui désormais entre dans le cercle restreint des femmes chefs. Née en 1933, Yao Affoué Jacqueline fut commerçante, restauratrice puis planteur café cacao avant de revenir sur ses terres natales où depuis le 12 octobre 2010, la destinée du village lui a été confiée. Intronisée par ses pairs dont nanan Bangui N’guessan, représentant le haut patron de cette investiture, Jeannot Ahoussou-Kouadio, président du Sénat, nanan Bôlè a reçu son arrêté de nomination des mains du préfet de Didiévi, Djiket Raymond, après que celui-ci soit lu par Bah Bi Loa Landry, sous préfet central de Didiévi.

Au titre des conseils livrés en guise de recommandations « Nanan Yao Affoué, nous vous demandons d’être toujours juste et impartiale ; recherchez toujours l’intérêt général ; ne vous fatiguez pas d’écouter vos administrés ; soyez le trait d’union entre les populations et les cadres ; vous devez être au-dessus des clivages politiques parce que dans la loi portant institution de la Chambre des rois et chefs traditionnels, il est stipulé que le chef doit faire preuve de neutralité ; il doit être par conséquent à équidistance des partis politiques ; vous devez promouvoir le développement économique et social d’Allokokro ; vous devez faire preuve à tout instant de probité et d’intégrité morale… » a recommandé Djiket Raymond avant d’appeler au respect des mesures barrières dans le cadre de la lutte contre la Covid-19. Comme lui, nanan N’guessan Bangui, au nom de la chefferie traditionnelle de Didiévi et du Président du Sénat, a confié la cheffe aux cadres « Que votre cheffe ne manque de rien ; qu’elle n’ait pas faim ; faites en sorte qu’elle mérite son trône. Il faudra lui donner tous les honneurs et le respect dû à son rang » C’est par des danses avec des artistes tradi-modernes dont « Tonton Etienno », natif du village que les populations ont célébré dans la ferveur paquinou à Allokokro.

Eugène YOBOUET

Content created and supplied by: Eugy_Yobouet (via Opera News )

nanan bôlè à didiévi

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires