Sign in
Download Opera News App

 

 

Gbagbo-Ouattara : à quand la fin du jeu de cache-cache ?

Entre le Président Alassane Ouattara et son prédécesseur au pouvoir, le Président Laurent Gbagbo, il s’est instauré un jeu d’évitement subtil. Aucun agenda, d’un côté comme de l’autre, ne mentionne une quelconque rencontre dans un avenir prévisible. Et pourtant !Alassane Ouattara (à gauche) et Laurent Gbagbo (photo Web) 

Simple coïncidence ? Alassane Ouattara s’est envolé pour Paris, le 17 juin 2021, à quelques heures seulement avant l’atterrissage de l’avion de Laurent Gbagbo. Le Chef d’État ivoirien est depuis lors, en séjour privé dans la capitale française.

On pourrait conclure à un hasard de calendrier, sauf qu’à l’arrivée de Laurent Gbagbo de son long séjour carcéral de la Haye (Pays-Bas), aucun officiel ne s’était présenté à l’accueil. Une injonction univoque ? C’en a tout l’air !

Le ministre de la Réconciliation nationale, Kouadio Konan dit Kkb qui n’a aucun contentieux connu avec l’ex-pensionnaire de la prison de Scheveningen a lui-aussi brillé par son absence. C’est pourtant lui qui a avait fait avec le comité d’organisation pratique de l’accueil, tous les menus réglages dans les derniers jours.

Près de deux semaines après le retour du champion du Front populaire ivoirien (Fpi), c’est le silence radio du côté du pouvoir. Quelques seconds couteaux ont certes donné de la voix, comme pour couper ce silence qui devenait particulièrement pesant. Pas plus ! Les voix fortes des notables du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhd) et autres barons du pouvoir se sont tous muré dans un silence sonore.

De son côté, Laurent Gbagbo ignore royalement les autorités au pouvoir. Même quand à son arrivée, ses militants et sympathisants ont été férocement réprimés, il n’a émis aucune protestation. Il n’en a pas parlé du tout. Comme s’il s’était agi d’un épiphénomène ! Depuis son retour, l'ex-Chef d'Etat ivoirien n'a jamais prononcé, en public, le nom d'Alassane Ouattara! Une éventuelle rencontre avec le Président de la République ? Rien, absolument rien à l’horizon ! Son entourage annonce plutôt un voyage à fortes symboliques à Daoukro pour y rencontrer son allié, Henri Konan Bédié du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci). Pour une date qui reste encore à déterminer, une grande tournée dans l’ouest montagneux est aussi annoncées.

Et pourtant, à un moment ou à un autre, les deux principaux protagonistes de la crise post-électorale 2010-2011 devront se résoudre à un face-à-face. Au risque d’envenimer des relations qui sont déjà loin d’être cordiales et pour cause !

Des engagements encore en souffrance

Avant même qu’il ne foule à nouveau le sol natal, Laurent Gbagbo jurait, la main sur le cœur, qu’il viendrait prendre sa part dans la réconciliation nationale. De son côté, Alassane Ouattara dit que son prédécesseur est son « frère ». Le Chef d’État a entrepris, timidement certes, des démarches courageuses pour aller à la paix. Il faudra donc quitter les simples professions de foi et les gestes symboliques pour poser des actes concrets allant dans le sens de la normalisation politique.

De sources informées, Alassane Ouattara revient de son séjour privé, ce week-end. Il serait grand temps que dès son retour, le mur de glace entre lui et Laurent Gbagbo se brise. Qui devra-t-il prendre cette initiative? Le garant de l'unité nationale, le Chef d’État en exercice. Il y va l’intérêt supérieur de la Côte d’Ivoire.

Théodore Sinzé  

 

 

Content created and supplied by: ThéodoreKoffiSinzé (via Opera News )

alassane ouattara gbagbo-ouattara laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires