Sign in
Download Opera News App

 

 

Accueil de Gbagbo/Le camp Affi au RHDP : « On ne peut pas le faire rentrer en catimini »

À quelques deux semaines du retour programmé de l’ancien président, Laurent Gbagbo, la polémique autour du type d’accueil à lui réserver, continue d'alimenter les débats. Là où ses partisans s'activent déjà à intensifier la mobilisation pour faire de son retour une liesse populaire, le parti au pouvoir s'y oppose.

Pour Adama Bictogo, directeur exécutif du RHDP, qui livrait la position de son parti la semaine dernière, le comité d’organisation du retour de l’ancien chef d’état, devrait privilégier une arrivée dans la discrétion, plutôt que la mobilisation populaire à laquelle se préparent ses partisans, au risque d’avoir ‘’en face'', des gens qui organiseront des cérémonies de deuil. 

Cette lecture des choses, Diabate Beh, vice-président du FPI pro-Affi et membre du comité opérationnel chargé de la préparation de l’événement, ne la partage pas.


Au cours d’un échange sur la question du retour de Laurent Gbagbo, il s’est montré surpris face à la persistance de ce débat : ‘’ Tu ne peux pas dire en Côte d'ivoire que tu vas empêcher les partisans de Gbagbo de manifester leur joie quand ils vont apprendre que Gbagbo est de retour. On ne peut pas le faire rentrer en catimini’’. Il n’en démord pas : ‘’Même si vous mettez couvre-feu, quand l'heure du couvre-feu sera levée, ils vont se réjouir. On ne peut pas les empêcher d’être contents’’.

Comment le pouvoir parviendra-t-il à contenir l'ardeur spontanée des militants, qui auront à cœur de se mobiliser pour accueillir leur ‘’héros" à l’aéroport ? Ce pari sera sans doute très difficile à tenir. 

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

adama bictogo camp affi laurent gbagbo rhdp

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires